Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Deux lauréats pour le prix Jean-Éthier-Blais

Deux lauréats pour le prix Jean-Éthier-Blais

Par Dominique Lemieux, Les libraires, publié le 03/11/2016

Le jury du prix Jean-Éthier-Blais a été incapable de trancher. Le professeur de littérature Michel Biron et le chercheur Richard Foisy se partagent les honneurs de l’édition 2016 de ce prix qui couronne la meilleure œuvre de critique littéraire, écrite en français et publiée au Québec, et portant sur la littérature québécoise.

Michel Biron a conçu une impressionnante biographie consacrée au poète Saint-Denys Garneau (De Saint-Denys Garneau, Boréal). Le libraire Philippe Fortin de la librairie Marie-Laura à Jonquière était dithyrambique à la sortie de l’ouvrage :

« Ouvrage de qualité supérieure, de la trempe du Tolstoï ou du Dostoïevski de Troyat, le dernier-né de Biron est un livre qui fera date. Son auteur, avec le talent qu’on lui connaît, réussit le pari de ressusciter sous nos yeux ébahis le parcours familial, intellectuel, artistique, amoureux et politique de l’ermite que fut Saint-Denys Garneau. Fourmillant d’anecdotes, d’extraits de lettres, de témoignages de proches, etc., le tout savamment remis en contexte et brillamment raconté, ce livre est ni plus ni moins qu’une somme impressionnante s’apparentant à un tour de force. L’ampleur de la recherche, l’étendue de la documentation, la diversité des sources, la richesse du récit, tout concourt à faire de cette biographie, dont la rigueur et l’érudition n’ont d’égale que l’affection du biographe pour son sujet, une réussite totale. »

De son côté, Richard Foisy a signé une biographie du poète Jean Narrache, de son vrai nom Émile Coderre, qui s’est engagé avec passion dans le milieu littéraire et qui a porté la voix des déshérités. Un poète et son double : Jean Narrache – Émile Coderre a été publié en mai 2015 aux éditions de l’Hexagone.  

Pour le jury, présidé par la professeure de l’UQAM Jacinthe Martel, « ces deux récits de vie se répondent comme en écho, notamment parce qu’ils couvrent, en partie du moins, la même époque et que Garneau et Coderre ont tous deux été marqués par un fort sentiment d’échec qui a laissé de nombreuses traces dans leur vie et dans leur œuvre. » 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Deux lauréats pour le prix Jean-Éthier-Blais