Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
David Clerson remporte le Grand Prix littéraire Archambault

David Clerson remporte le Grand Prix littéraire Archambault

Par Isabelle Beaulieu, Les libraires, publié le 05/02/2014

C’est que d’où il venait, il n’y avait que danger,
créatures tentaculaires,
monstres surdimensionnés :
des choses à craindre, à mordre ou à abattre,
des choses qui demandent de savoir montrer les crocs.

Frères, David Clerson

Le Grand Prix littéraire Archambault 2014 a été remis hier à David Clerson pour son roman Frères paru chez Héliotrope. L’auteur remporte une bourse de 20 000 $. Premier roman de l’auteur, il ne manque pourtant pas d’audace, se trouvant à la croisée du mythe et de la quête épique. « Il a un petit quelque chose de Dogville, mais aussi du Grand cahier et d’Oss », décrit notre rédactrice en chef Josée-Anne Paradis. L’histoire de deux frères, l’un né du bras de l’autre, qui partent côté océan afin de retrouver leur « chien de père ».

Le porte-parole de cette 13e édition du Grand Prix littéraire Archambault était le comédien Emmanuel Bilodeau qui était là pour rappeler que « la littérature fait partie de notre identité [et qu’il est] important de l’encourager ».

Quant à l’heureux récipiendaire, il avoue avoir écrit son roman « en quelques jours, enfermé dans un chalet. Mais c'est parce qu'auparavant, j'ai été plongé pendant des années dans une sorte de "boue" et j'ai fini par en extraire le petit monstre qu'est Frères. »

David Clerson a aussi été finaliste du prix du récit Radio-Canada en 2012 pour le texte La salive.

David Clerson résume ainsi son roman : « C'est un livre sur le besoin de l'autre devant l'horreur du monde ». Donc, un roman aux inflexions de vérité.

Souvenez-vous de ce titre lors de votre prochaine visite chez votre libraire indépendant!

 

Sources:

RevueLesLibraires

TVA

Photo: Éditions Héliotrope

 ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. David Clerson remporte le Grand Prix littéraire Archambault