Actualités

Les libraires conseillent

exclusif au web
Les libraires conseillent : sélection de février 2016

Les libraires conseillent : sélection de février 2016

Par Les libraires, publié le 01/02/2016

Chaque mois, nos libraires indépendants vous proposent cinq livres à dévorer. 

« Les libraires conseillent », cette initiative des Librairies indépendantes du Québec, plaira aux lecteurs avides de suggestions. En effet, chaque mois, un comité formé d’une quinzaine de libraires établit, après moult discussions passionnées et passionnantes, une sélection de cinq livres. Essais, BD, romans jeunesse ou pour adultes, d’ici comme d’ailleurs, ces cinq livres seront mis de l’avant dans les librairies de notre réseau, et dont vous trouverez la liste ici : www.leslibraires.ca.

Cette initiative est non seulement une belle occasion de promouvoir des livres jugés particulièrement remarquables, mais aussi de valoriser le rôle primordial du libraire.


Voici la sélection de février :

 

Americanah - Chimamanda Ngozi Adichie

Americanah
Chimamanda Ngozi Adichie (Gallimard)

« Ifemelu aime Obinze, admirateur inconditionnel de l’Amérique. Elle quitte donc le Nigeria pour aller faire ses études aux États-Unis, laissant derrière elle son grand amour qui compte bien la rejoindre. Obinze se verra refuser son visa et se retrouvera en Angleterre. Ces deux Nigérians deviendront des Noirs sur leur nouvelle terre d’accueil et connaîtront le racisme et la discrimination pour l’une, et la perte d’humanité et les humiliations pour l’autre. De défaites en réussites, Ifemelu trouvera sa place aux États-Unis et se construira une vie de jeune fille rangée à Princeton. Obinze, lui, sera renvoyé manu militari dans son pays. Après quinze ans en sol américain, Ifemelu prend la décision fatidique de revenir au Nigeria et Obinze et Ifemelu finiront par se retrouver. À travers trois continents, Chimamanda Ngozi Adichie révèle d’un ton vif et touchant, à la fois drôle et irrévérencieux, les clichés sur la race et le statut d’immigrant. »
Louise Chamberland, librairie L’Option (La Pocatière)

 

Corps conducteurs - Sean Michaels

Corps conducteurs
Sean Michaels (Alto)

« Premier roman du Montréalais Sean Michaels, habilement traduit par Catherine Leroux, Corps conducteurs entraîne le lecteur entre la folie du New York des années trente et les goulags russes, sur la trace de Léon Termen, l'inventeur du thérémine. Ce roman – à la fois histoire d'amour et d'espionnage, biographie romancée et hymne à la musique – démontre la grande maîtrise de l'auteur. Captivant! »
Audrey Martel, librairie l’Exèdre (Trois-Rivières)

 

 Le monde par-dessus la tête

Le monde par-dessus la tête
Caroline Paquette (XYZ)

« Je n’étais pas trop sûr du monde dans lequel je m’embarquais dans Le monde par-dessus tête. Je me suis lancé dans ces mots, dans ces descriptions poétiques et enfantines, et soudain j’ai eu à nouveau cinq ans. J’étais entouré d’adultes qui vivaient dans leur monde. De fumée de cigarette qui me piquait les yeux. Je me suis retrouvé ensuite à jouer avec mes amis dans les cours de nos maisons. D’attendre fébrilement d’écouter Passe-Partout. De revivre la joie du retour du printemps. Caroline Paquette traduit avec brio les impressions et les visions de l’enfant sur son environnement. Du moins, l’enfant que j’étais à l’époque. Une lecture fascinante! »
Shannon Desbiens, librairie Les Bouquinistes (Chicoutimi)

 

L'angoisse du paradis - Yann Fortier

L'angoisse du paradis
Yann Fortier (Marchand de feuilles)

« Yann Fortier nous transporte en Russie au début des années 40, avec le jeune Ivan Zolotov, enfant choyé parmi un peuple essoufflé. Si la vie de ce dernier est marquée par des événements particuliers, parfois graves et souvent loufoques, c'est pourtant avec un étrange détachement qu'il traverse le temps. Désincarné, spectateur de sa propre existence, il doute de ses réactions, de ses pensées et tente de jouer son rôle sans conviction, toujours avec ironie et beaucoup de lucidité, mais aussi une pointe de fatalisme et un brin d'indifférence. L'angoisse du paradis s'avère une mosaïque délicieusement absurde, fabuleusement intelligente, servie par une plume intimiste et généreuse, aux accents déjantés. Un plaisir de lecture, rafraîchissant. »
Chantal Fontaine, librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

 

La médiocratie, Joan Miró

La médiocratie
Alain Deneault

« On retrouve dans La médiocratie l'essentiel de la pensée indignée d'Alain Deneault. L'auteur élabore cette synthèse de diverses chroniques et articles parus dans les dernières années, selon trois axes. Il dénonce ainsi l'instauration de la médiocratie en tant “qu'idéal” social, puis il démontre et démonte ses mises en place économique et politique. Il s'agit d'un texte dense et pamphlétaire qui fait penser aux essais les plus ambitieux de Chomsky ou de Chris Hedges. Le tout se lit comme une dénonciation sans équivoque des mœurs politiques contemporaines. Un essai puissant. »
Jean-Philip Guy, librairie Du Soleil (Ottawa)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les libraires conseillent
  4. Les libraires conseillent : sélection de février 2016