Actualités

Les libraires conseillent

exclusif au web
Les libraires conseillent : juillet 2018

Les libraires conseillent : juillet 2018

Par Les libraires, publié le 01/07/2018

Les libraires conseillent répond à la demande des lecteurs avides de suggestions. Chaque mois, un comité formé d’une quinzaine de libraires établit, après moult discussions passionnées et passionnantes, une sélection de cinq livres. 

Essais, BD, romans jeunesse ou pour adultes, d’ici comme d’ailleurs, ces cinq livres sont mis de l’avant dans les librairies membres de notre réseau. Cette initiative est une belle occasion de promouvoir des livres jugés particulièrement remarquables, ainsi que de valoriser le rôle primordial de votre libraire. 

Ce mois-ci, une sélection de livres en format poche a été privilégiée afin de s'accorder avec le temps des vacances estivales.

Voici la sélection de juillet :

 

Mémoire de fille
Annie Ernaux (Folio)

« Avec ce récit, Ernaux replonge dans ses souvenirs de l’été 58 et revisite les événements qui s’y sont produits, plus particulièrement sa première relation sexuelle. Immensément d’actualité, le texte d’Ernaux analyse avec justesse le rapport au corps, les émotions liées aux premiers émois et le regard des autres sur soi. Avec son écriture caractéristique, l’auteure signe un récit magnifique, parfois bouleversant, mais oh combien universel. »
Pascale Brisson-Lessard, librairie Marie-Laura (Jonquière)

 

Vernon Subutex (t. 3)
Virginie Despentes (Le Livre de Poche)

« Si cette trilogie a déjà eu un succès probant auprès des lecteurs et des critiques, elle n’a toutefois pas eu l’écho raz-de-marée qu’il convient d’accorder aux chefs-d’œuvre. Et si nul n’est prophète en son pays, à plus forte raison si le prophète s’avère être une femme, espérons que les lecteurs sauront accorder une place de choix à ce roman dans la capricieuse histoire littéraire mondiale. Despentes ici se surpasse, passant au microscope une panoplie effarante de personnages et de discours qui composent la société moderne. Il n’y a dans cette œuvre qu’un seul parti pris : celui de montrer le plus grand nombre de pensées mises à nue, dépouillées de tous philtres, particulièrement celui de la rectitude politique. Vous le devinez, c’est irrévérencieux, d’un humour mordant, mais c’est aussi étonnamment tendre, profondément humanisant et captivant comme un bon roman noir. Qui, mieux que Despentes, arrive à comprendre autant de gens radicalement différent? Plus encore, parvient à nous les faire comprendre. Qui maîtrise la formule sans se contenter de résumer ou de simplifier? Comme l’ont si bien dit d’autres observateurs estimés, vous avez entre les mains un condensé de comédie humaine qu’il serait bien sot de ne pas considérer avec la même admiration que l’auteur de l’original. Du tome un jusqu’à cette magistrale finale, tout est grand. »
Thomas Dupont-Buist, librairie Gallimard (Montréal)

 

Après l’incendie
Robert Goolrick (10/18)

« Lire Après l’incendie est le meilleur moyen pour oublier les soucis du monde d’aujourd’hui. Robert Goolrick nous convie à un magnifique voyage dans le temps, nous ramenant dans le Sud des États-Unis, au milieu du XXe siècle. Il nous fait visiter la somptueuse demeure Saratoga, appartenant à la famille Cooke, les bals de débutantes, les voyages en transatlantique. Une fresque captivante ayant une femme de tête comme personnage central. »
Marie-Hélène Vaugeois, librairie Vaugeois (Québec)

 

I Love Dick
Chris Kraus (J'ai lu)

« Véritable projet interdisciplinaire où se croisent tous les métiers du monde de l’art et de la culture, I love Dick propose une réflexion singulière sur l’autofiction à travers un triangle épistolaire composé de Chris Kraus elle-même, de son mari et bien sûr, du fameux Dick. À travers ces échanges, c’est l’occasion d’aborder la place des femmes dans le milieu de l’art évidemment, mais aussi dans la société en général et dans le couple en particulier. Écrit il y a plus de vingt ans et déjà précurseur d’un féminisme très contemporain, I love Dick est un roman délirant où le mensonge et la vérité s’entrelacent pour notre plus grand bonheur de lecture. Ça dérange et on aime ça! »
Denis Gamache, librairie Au Carrefour (Saint-Jean-sur-Richelieu)

 

Les sorcières du clan du Nord (t. 1)
Irena Brignull (Pôle fiction)

« L’auteure a pondu une histoire fantastique tout à fait palpitante grâce à une plume joliment rythmée et pleine de verve. On suit ici deux jeunes filles, chacune vivant dans un univers totalement différent et dont les destins vont s’entremêler. L’une sorcière, l’autre simple humaine, elles braveront bien des interdits pour s’accomplir. Et l’aventure se poursuit dans un deuxième tome! »
Chantal Fontaine, librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les libraires conseillent
  4. Les libraires conseillent : juillet 2018