Actualités

Les disparus

exclusif au web
Le milieu de l'édition en deuil : Gaëtan Lévesque n'est plus

Le milieu de l'édition en deuil : Gaëtan Lévesque n'est plus

Par Dominique Lemieux, Les libraires, publié le 20/03/2017

Certains parlent de lui comme d’un modèle, d’autres comme d’un sage. Gaëtan Lévesque, figure marquante du paysage éditorial québécois, a rejoint le « Grand Auteur » - comme l’a écrit son ami le romancier Louis-Philippe Hébert – le 18 mars dernier. L’homme de 69 ans souffrait depuis deux ans d’un cancer du pancréas. Son parcours témoigne d’une rigueur exceptionnelle, d’un humanisme sincère et d’un respect profond pour le travail des nombreux auteurs qu’il aura fait rayonner. Gaëtan Lévesque – qui a également enseigné la littérature québécoise à l’UQAM jusqu’en 1990 – aura donné une visibilité certaine au genre de la nouvelle, et aura toujours été un ardent défenseur de la littérature « fabriquée Québec ».  

 

Étapes marquantes de son parcours :

1985 : Fondation, en collaboration avec Maurice Soudeyns, de la maison d’édition XYZ éditeur et de la revue XYZ. La revue de la nouvelle

1990 : Association avec André Vanasse, directeur littéraire | Création de la collection Romanichels

1991 : Publication de Ces spectres agités de Louis Hamelin | Publication de Vautour de Christian Mistral

1994 : Publication de Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis

1997 : Publication de Cet imperceptible mouvement d’Aude

2003 : Publication de la version francophone de L’histoire de Pi de Yann Martel

2008 : Présidence de l’ANEL jusqu’en 2010

2009 : Vente des éditions XYZ à Hurtubise HMH

2010 : Fondation de Lévesque éditeur

 

Réactions :

Louis-Philippe Hébert, écrivain et éditeur (tirée de Facebook)
« Nous avons mis hier avant-midi la dernière touche (et apporté l'une des multiples retouches) à Un homme discret, roman qui paraîtra dans la collection Réverbération. Jacques Richer qui a vu à la production et qui prend la relève à la tête de la maison d'édition, Régis Normandeau à la barre de l'infographie, sans oublier Daniel Guénette et David Clerson pour les commentaires judicieux, les révisions et les corrections qui l'ont été tout autant, Diane Paquin pour les photos, et moi-même à titre d'auteur, nous avons tous travaillé très fort à ce livre. C'est avec un bonheur empli d'émotion que nous avons terminé, quelques heures avant la mort de Gaëtan, ce qui aura été son dernier livre. Au-delà du chagrin immense, c'est la vie qui continue. La maison qui porte son nom continue sous la direction du très expérimenté Jacques Richer, le livre est à l'imprimerie, les auteurs continuent d'écrire, et le Grand Auteur n'a qu'à bien se tenir : Gaëtan Lévesque éditeur, c'est une grande maison d'édition, d'une grande exigence tout en étant d'une grande délicatesse. « Un homme discret », titre à son image, lui est dédié. Le livre sera lancé au Salon du livre de Québec en avril. Lévesque éditeur est toujours vivant. »

 

Richard Prieur, directeur général de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL)
« Il ne l’était plus, mais j’avais gardé l’habitude de l’appeler mon président, car il avait conservé ce calme qui l’habitait lors des quelques rencontres du conseil que je l’avais vu présider. Nous avions en commun l’UQAM, le module littéraire, ses collègues à l’enseignement qui m’avaient inconsciemment inoculé ce virus qui tôt ou tard me ramènerait au livre. Plus tard que tôt, j’avoue. Je suis arrivé à l’ANEL sous sa présidence et je dois admettre qu’il a fait preuve d’audace, de courage ou de folie d’entériner la nomination d’un relationniste sportif au poste de directeur général de son association. Mais il m’aura permis de retrouver enfin ma véritable famille. Merci mon cher président! »

 

Antoine Tanguay, éditeur
« Pour le jeune éditeur que j’étais en 2005, Gaëtan a été une inspiration. Un homme aussi consciencieux dans le processus d’édition et généreux avec ses collègues, c’est rare de nos jours. Je retiendrai de lui sa grande gentillesse et le fait qu’il n’ait pas hésité à partager quelques conseils avec un jeune éditeur admiratif de son travail. Il restera je l’espère un modèle dans le métier. »

 

Les éditions XYZ :
« Homme de conviction, discret, intellectuel et gestionnaire rigoureux, Gaëtan Lévesque a publié de nombreux articles et nouvelles dans différentes revues et publications. […] Les Éditions présentent leurs condoléances à la famille, aux amis et aux auteurs qui ont eu la chance de côtoyer Gaëtan Lévesque, plus particulièrement à Jacques, son conjoint depuis plus de quarante ans. »

 

Pierre Bourdon, éditeur (tirée de Facebook)
« Quelle tristesse, un grand éditeur au sens noble et classique du terme et un homme doté d'un esprit vif et raffiné comme au temps des Lumières. »

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les disparus
  4. Le milieu de l'édition en deuil : Gaëtan Lévesque n'est plus