Actualités

Les disparus

exclusif au web
Décès de la poète Nicole Gagné

Décès de la poète Nicole Gagné

Par Michel Pleau, publié le 15/05/2017

La poète Nicole Gagné est décédée le dimanche 14 mai à l’âge de 74 ans. Née à Montréal en 1942, elle menait une vie discrète, mais profondément engagée en poésie.

En 2002, elle avait remporté la première mention du Prix Alphonse-Piché, remis par le Festival international de la poésie de Trois-Rivières, pour sa suite poétique intitulée La lenteur du désert et publiée aux Écrits des Forges. En 2006, elle faisait paraître aux Éditions du Vermillon le très beau recueil Sunday Night Blues et autres brumes. En 2015, elle publiait Chaude était ta bouche aux Écrits des Forges. On a dit de ce recueil : « il porte la couleur et le souffle d’une émouvante vérité. Il faut lire ici à voix basse. »

En 2002, dans une entrevue accordée à la revue Les Libraires, elle évoquait son parcours : « Je suis un jour entrée en poésie comme on entre chez soi après avoir pris soin de laisser entrebâillée la porte du cœur. Je dis entrebâillée parce que sans cette ouverture au senti, au ressenti, aucune parole n’aurait pu filtrer les labyrinthes d’une pudeur trop bien scellée, voire d’une censure consciente très bien rodée. Et puis tout bien pensé, je ne suis pas sûre que j’ai pris la parole. Mais devant la page encore blanche, un langage s’est organisé et s’organise dans le souffle de mots venus de dynamismes intérieurs personnels et collectifs comme autant de remous émergeant des origines. »



« ma voix ne tremble plus
des eaux patientes ont frayé ici […]

je suis allée lire mon cœur au plus près » 

Nicole Gagné
Chaude était ta bouche
Écrits des Forges, 2015

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les disparus
  4. Décès de la poète Nicole Gagné