Actualités

Les disparus

exclusif au web
Décès de l’auteure et journaliste Danielle Verville

Décès de l’auteure et journaliste Danielle Verville

Par Isabelle Beaulieu, publié le 10/02/2020

La journaliste et auteure Danielle Verville est morte des suites d’une maladie le 28 janvier dernier à l’âge de 47 ans. Elle détenait un baccalauréat en communication-journalisme et une maîtrise en communications internationales. Elle a été consultante et chercheuse associée pour des entreprises et des chaires de recherche de l’UNESCO. Elle décide ensuite d'écrire pour divers magazines (Coup de pouce, Elle Québec, Vita Magazine et Service Vie). Elle a aussi publié aux éditions Québec Amérique le livre Les chroniques de Madame Unetelle : On ne change pas le monde avec une mijoteuse qui rassemblait des textes de son blogue sur lequel elle exprimait les hauts et les bas de la vie familiale.

Mère de quatre filles, elle avait matière à alimenter bien des réflexions sur le sujet, n’omettant jamais la touche d’humour. « Je suis une femme en quête de sens, dans le sous-sol de son bungalow », lançait-elle en entrevue au journal La Presse à l’occasion de la sortie du livre en 2013. Elle a également écrit des livres jeunesse, dont La fée des poils (Pochette), illustré par AnneMarie Bourgeois.

Les éditions Québec Amérique ont tenu à offrir leurs condoléances à ses proches en spécifiant sur leur page Facebook que l’auteure « avait une plume vive et drôle que [la maison a] eu l'honneur et la joie de publier ». 

« Et si la mijoteuse ne nous salue pas de son doux parfum, c’est que dans notre course folle du matin, on a omis de la mettre à « on ». Le repas du soir est alors perdu et, avec lui, notre espoir d’une vie meilleure. L’enfer est maintenant pavé de mijoteuses débranchées. Mais il est grand, le mystère de la foi! Chaque année, en Amérique du Nord, il se vend 6 millions de mijoteuses, nous apprend Ricardo dans son dernier livre. On s’échange des trucs sur la conciliation travail-famille dans les magazines féminins comme si l’on refusait de voir la réalité, qui est pourtant visible comme le nez au milieu de la figure : ce n’est pas une mijoteuse qu’il nous faut, mais Ricardo! »

 

Photo de Danielle Verville : © Martine Doyon

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les disparus
  4. Décès de l’auteure et journaliste Danielle Verville