Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Une nouvelle égarée de Kawabata

Une nouvelle égarée de Kawabata

Publié le 21/02/2013

Le premier auteur japonais à recevoir le prix Nobel de littérature, Yasunari Kawabata, est mort en 1972. Cependant, l'universitaire Takumi Ishikawa et l'éditeur Hiroshi Sakaguchi viennent tout juste de retrouver une nouvelle qui se nichait dans des archives de journaux. Si la nouvelle n’est pas à proprement parlé un inédit puisqu’elle a déjà été publiée, elle était pour ainsi dire « égarée » ou « disparue ».

En la retrouvant et en la relisant, on constate que Magnifique!, la nouvelle qui nous concerne, a certains points communs avec Une belle tombe, une autre nouvelle de l’auteur. On estime que la nouvelle aurait été écrite en 1927, ce qui correspond au début de la carrière d’écrivain de Kawabata alors qu’un seul de ses recueils de nouvelles était publié. D’après l’universitaire Ishikawa, « à cette époque de nombreux écrivains connus cherchaient à se faire publier dans les journaux locaux, car les quotidiens à grand tirage de la presse nationale avait été ravagés par le séisme de 1923 à Tokyo ».

On y raconte le sort d’une jeune fille qui meurt en se rendant sur la tombe d’un jeune homme handicapé : les deux partageront la même tombe. Mort, solitude, compassion traitées avec sobriété et délicatesse. Pas de surprise au niveau des thèmes et du style, la nouvelle est bien de Kawabata.

Source: BibliObs 

 

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Une nouvelle égarée de Kawabata