Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Une nouvelle collection dirigée par Robert Lalonde

Une nouvelle collection dirigée par Robert Lalonde

Par Isabelle Beaulieu, publié le 16/10/2014

Il y a de bonnes nouvelles qui nous arrivent comme des surprises. C’est le cas de la nouvelle collection « Carnets d’écrivains » publiés aux éditions Lévesque éditeur. Avant tout, l’écrivain n’est-il pas l’observateur qui consigne ce qui est vu, écouté, ressenti, parfois même ce qui est invisible? L’écrivain sonde, excave et entreprend de nommer ce dont il est témoin.

Robert Lalonde est un des maîtres de ces carnets d’observation (Le vacarmeur, Le seul instant, Iotékha’, Le monde sur le flanc de la truite). Pour lui, toute chose contient en elle le monde. Ainsi, il montre toute la vie en parlant du brin d’herbe, de la fougue du chien qui se jette à l’eau ou encore du feu brûlant qui anime les entrailles de celui qui écrit. Il est surtout bien placé pour diriger cette nouvelle collection qui a jusqu’ici fait paraître deux livres sortis en librairie il y a deux jours.

Comme une seule voix rassemble cinq écrivains qui s’ils ont un style distinctif, ont tous décidé d’emprunter la forme du carnet. Les voix s’entrecroisent et se répondent, comme des conversations lancées dans le ciel.

« On dit que la pensée s’absente… Mais s’agit-il vraiment d’une absence? Ne serait-ce pas plutôt une présence? Une présence à soi-même. »
Francine Chicoine

Le deuxième livre de la collection qui paraît simultanément est un carnet d’Yvon Paré, L’enfant qui ne voulait plus dormir. (Yvon Paré vient tout juste de remporter le prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec pour son roman Le voyage d’Ulysse publié chez XYZ.)

« La fraîcheur de la nuit colle aux fenêtres du pavillon. Les loups se sont peut-être faufilés à l’intérieur pour déchirer toutes mes pages. Quand un rêve devient-il réalité? Quand vais-je pousser la porte et me retrouver devant un fauve? »
Yvon Paré

En la racontant, la vie multiplie ses significations. Les écrivains témoignent de ce qui existe. Et nous lecteurs, nous n’avons qu’à savourer leurs paroles.

 Photo: Claude Rivest

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Une nouvelle collection dirigée par Robert Lalonde