Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Une librairie francophone à Toronto

Une librairie francophone à Toronto

Par Isabelle Beaulieu, publié le 28/07/2015

Depuis l’été 2014, il n’y a plus de librairie francophone à Toronto. Pour remédier à la situation, les propriétaires de la Librairie du Quartier à Québec ouvriront d’ici mars 2016 une succursale dans la capitale ontarienne. Le local est même déniché et serait annexé à un organisme francophone, assurant ainsi une certaine clientèle. On ne peut encore dévoiler l’emplacement exact de la librairie, question de contrat, mais d’après Christophe Gagnon-Lavoie, le copropriétaire de la Librairie du Quartier, ce n’est plus qu’une question de formalité. Il y a à peine un an, Monsieur Gagnon-Lavoie reprenait l’emplacement de la Bouquinerie de Cartier, qui avait fermé ses portes quelques mois auparavant pour cause de non-rentabilité, et ouvrait la Librairie du Quartier.

L’imminente ouverture d’une librairie francophone à Toronto serait même venue de la demande extérieure. Des gens auraient abordé « Greg », l’autre propriétaire qui assume la tâche de la comptabilité et qui est Torontois, afin que ce projet se concrétise. Même si l’investissement financier est important, Monsieur Gagnon-Lavoie ne le perçoit pas comme un risque. Il pourra effectuer les commandes de son poste à Québec pour les deux librairies, ce qui ne nécessitera pas un double emploi.

Et la boutique de Québec va bon train, tellement qu’elle peut se permettre de ne vendre que des livres et d’ainsi remplir pleinement sa mission de librairie. Christophe Gagnon-Lavoie a quand même fait la demande pour recevoir l’accréditation de librairie indépendante et pouvoir servir les collectivités, par exemple les écoles et les bibliothèques, ajoutant qu'il ne l'a cependant pas fait par nécessité. Quant au marché du numérique, il n’en fait pas de cas : « Les gens aiment offrir un lecteur numérique en cadeau, c’est rare qu’ils offrent par la suite un code-barre. La tablette finit par se trouver sur une tablette. Nos clients apprécient la qualité du papier, son odeur, ils veulent le toucher », explique-t-il en entrevue au journal Le Devoir.

La nouvelle librairie torontoise proposera quelque 4000 titres, ce qui constitue environ la moitié de l’inventaire de celle sise à Québec, et devrait compter deux libraires à temps complet.

À lire sur le même sujet : Une nouvelle page pour la librairie de l’avenue Cartier à Québec

Source : Le Devoir

 ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Une librairie francophone à Toronto