Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Un ours à la bibliothèque

Un ours à la bibliothèque

Par Sabica Senez, publié le 28/06/2017

De belles initiatives pour ancrer le goût de lire chez les enfants émergent chaque année. Par exemple, The Shelter Buddies Reading Program (le Programme de lecture des copains du refuge*), créé il y a quelques années à peine par un refuge du Missouri, aux États-Unis, permet la rencontre entre un enfant et un chien en attente d'être adopté, le premier faisant la lecture au second. Il s’agit là d’apporter du réconfort aux animaux, de réduire leur anxiété et de développer l’empathie chez les enfants. À cela, sans aucun doute, on pourrait ajouter que cet échange valorise la lecture chez les petits humains, lesquels se sentent habituellement très proches des animaux de compagnie.

Et pourquoi l’ours? La tendance nord-américaine 2017 s’incarne peut-être dans cette nouvelle activité : le Stuffed animal sleepover program, et qui consiste pour les enfants à reconduire une de leurs peluches à la bibliothèque municipale pour qu’elle y passe la nuit. Pas de soirée endiablée ou de bain de minuit au programme, bien sûr, mais bien des peluches qui lisent toute la nuit, pendant que des employés de la bibliothèque photographient ces instants magiques : un ours, une girafe, un lapin, une chenille géante, un pingouin – et alouettes –,  qui lisent de la littérature jeunesse. À l’issue de cette nuit, les enfants retournent à la bibliothèque récupérer leur compagnon, le personnel leur remet les photographies et le livre que leur peluche aura lu.

Une étude faite au Japon il y a quelques années auprès de quarante-deux enfants avait démontré que le concept avait réellement augmenté la curiosité des tout-petits envers les livres, plus précisément les albums. Pourquoi? Tout simplement parce qu’après avoir reconduit les peluches et vu les photos, ils avaient envie de savoir ou de recréer, en quelque sorte, ce que leurs toutous avaient fait. Ainsi, le goût pour la lecture avait crû sur une période de temps significative.

Si cette activité existe depuis près de cinq ans ailleurs dans le monde, elle commence seulement à émerger chez nous, dans les librairies et les bibliothèques. Nul doute qu’elle contribue à faire naître chez nos tout-petits le goût de lire et le plaisir de la rencontre entre l’objet-livre et soi. D'ailleurs, la librairie Larico, membre des Libraires, avait proposé une nuit du genre le 22 avril dernier, et ce fut un énorme succès!

Si vous êtes à Montréal ou dans les environs, vos peluches (et vos enfants!) pourront faire l’expérience d’une telle nuit, le 11 juillet prochain, à la Grande bibliothèque.

Quoi qu’il en soit, cet été, n’oubliez pas de laisser de la lecture à vos peluches quand vous partirez en vacances. Qui sait ce qu’elles pourraient raconter à vos enfants à votre retour!

 

* Traduction libre

(Sources : Humane Society of Missouri, BAnQ, CNN, Naître et Grandir, Public Librairies Online. Photo du bas : Page Facebook de la librarie Larico.)

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Un ours à la bibliothèque