Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Un bilan positif pour la Journée des librairies indépendantes

Un bilan positif pour la Journée des librairies indépendantes

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 04/06/2018

C’est samedi dernier, le 2 juin, qu’a eu lieu la troisième Journée des librairies indépendantes. Cette journée festive rend, chaque année lors du premier samedi de juin, hommage à la littérature tout en rappelant au grand public l’importance de faire vivre l’achat local. En effet, ce samedi, les librairies du réseau Les libraires se sont transformées en théâtre de rencontres inédites, en organisateurs d’activités originales. Les objectifs visés par la coopérative initiatrice de cette journée étaient notamment de démontrer l’importance de la librairie comme lieu culturel et comme endroit de promotion de la littérature d’ici, de créer des ponts entre les créateurs littéraires et le grand public ainsi que de susciter la curiosité et la participation des lecteurs et des médias. Avec sourire, nous pouvons affirmer les objectifs furent atteints.

« À l’heure où l’on discute dans l’espace public de la mainmise des géants du web et de la question de leur taxation, nous réalisons que de plus en plus de gens font des choix culturels responsables. Ils privilégient notamment les lieux qui font le choix de l’indépendance d’esprit et misent sur la proximité et la diversité. », se réjouit Jean-Benoît Dumais, directeur général de la coopérative Les libraires. En d’autres mots, bien que des grandes chaînes - notamment présente sur le web - soient présentes dans l’écosystème, la qualité et l’offre des librairies de quartier continuent de faire leur force, leur permettent de faire contrepoids.

Si cette journée a été un véritable succès, c’est en raison du dynamisme et de la créativité d’une centaine de libraires indépendants, issus du territoire du Québec, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. En guise d’exemple, sachez que les librairies Pantoute de Québec ont exceptionnellement ouvert leurs portes la nuit pour y accueillir des lecteurs à qui on offrait un moment de détente dans des coussins de type « bean bag »; le personnage T’choupi a fait une apparition à la librairie Le Papetier Le Libraire de Repentigny afin de distribuer sourires et câlins aux enfants; Dany Laferrière était quant à lui à la Librairie de Verdun pour une discussion suivie d’une séance de dédicaces; une chasse au trésor a eu lieu à la librairie Ulysse de Montréal; bref, des activités autour du livre, il y en avait pour tous les goûts!

L’ambassadeur de cette édition était le Dr Vadeboncoeur, un scientifique au cœur littéraire qui a donné une multitude d’entrevues en amont de cette journée bien spéciale et qui s’est prêté au jeu du libraire d’un jour de la revue Les libraires : « Les livres, j’en suis entouré depuis toujours. J’ai découvert de plus près leur univers en travaillant avec l’éditeur Lux sur mes ouvrages, et je comprends mieux qu’avant la fragilité de ce milieu et l’importance fondamentale de le protéger et de le promouvoir. Il était donc tout naturel d’aider, si je pouvais, pour rappeler l’importance des libraires et des livres. […] À toutes les époques de ma vie, j’ai lu, et la lecture de grands livres m’a souvent inspiré; j’achète beaucoup de livres, honnêtement bien plus que je ne peux en lire; j’aime tous les endroits où on trouve des livres; il faudrait plus d’heures dans une journée! », y dévoilait-il. Si vous étiez à la librairie Paulines de Montréal, en ce 2 juin dernier, vous avez pu l’entendre discourir sur la filiation entre les écrits de son père - l’essayiste Pierre Vadeboncoeur - et les siens.

La Journée des librairies indépendantes a fortement retenu l’attention des médias cette année (Radio-Canada, Le Devoir, Le Soleil, Le Quotidien, etc.), preuve que la situation de ces commerces est importante pour la société. Nous en profitons d’ailleurs pour rappeler que le réseau des indépendants se porte bien, que la noirceur annoncée il y a quelques années entourant ces commerces de détails est totalement dissipée. Les lecteurs sont au rendez-vous, les auteurs continuent de publier des livres de qualité et les éditeurs continuent de publier leurs livres soin. « Les données de l’Institut de la statistique du Québec démontrant une croissance des ventes chez les indépendants en 2017 (6,9%) appuient ce que nous constatons sur le terrain et sur la plateforme collective leslibraires.ca (58% d’augmentation des commandes en ligne de livres papier au cours du dernier exercice). Il y a une reconnaissance manifeste de l’expertise des libraires, de la richesse de leur rôle-conseil et de l’animation qu’ils font autour du livre », commente monsieur Dumais.  

Psssst, si vous n’avez pas pu aller faire un tour en librairie ce samedi, n’hésitez pas à y aller à tout moment : les libraires vous accueilleront à bras ouverts, comme ils savent si bien le faire 365 jours par année!

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Un bilan positif pour la Journée des librairies indépendantes