Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Scarlett Johansson poursuit Lattès

Scarlett Johansson poursuit Lattès

Publié le 10/06/2013

L’actrice américaine Scarlett Johansson vient d’assigner en justice la maison d’édition française JC Lattès, pour « utilisation et exploitation frauduleuses des droits de la personne ». Visiblement, la jolie blonde n’a pas aimé que l’écrivain Grégoire Delacourt utilise son nom dans son dernier roman. Pourtant, le personnage de La première chose qu’on regarde n’est rien d’autre qu’un sosie de la star et son véritable nom est Jeannine Foucamprez.

« Ce n’est pas un document ni un livre people, c’est de la littérature. De plus, le personnage est en fait un sosie de Scarlett Johansson, ce que l’on apprend dès la page 60 », s’est indigné l’éditeur. L’auteur du roman en question s’est dit quant à lui étonné de la nouvelle :« J'en ai été stupéfait. Je ne m'y attendais pas du tout. Tout cela m'a paru énorme. D'autant que je ne suis pas certain qu'elle ait lu le livre. Il n'est pas traduit! En fait, je ne l'imaginais pas. En écrivant, je ne me suis pas posé la question en termes juridiques. Ce n'est pas la préoccupation de l'auteur qui écrit un roman. Une chose est certaine, il n'y a aucun dénigrement de ma part à son égard. Au contraire, je lui rends plutôt hommage. Ce roman parle de la dictature des apparences et de la véritable beauté des femmes », a-t-il déclaré au Figaro, spécifiant que, selon lui, Scarlett Johansson incarne l'archétype de la beauté moderne.

Finalement, Delacourt avoue être surtout attristé : « Je rêvais plutôt qu'elle m'envoie des fleurs, car je lui ai fait une déclaration d'amour. Mais elle n'a rien compris. » Le troisième roman de l’auteur raconte en effet une très belle histoire d’amour entre un garagiste de 20 ans, qui ressemble à Ryan Gosling (« en mieux »), et une ravissante demoiselle qui a – comme lui – vécu une enfance difficile. Ensemble, ils apprennent à se reconstruire.

La liste de mes envies, le précédent roman de Grégoire Delacourt, est en voie d’être adapté au cinéma. L’écrivain ne cache pas qu’il aurait aimé qu’il en soit de même pour La première chose qu’on regarde, avouant qu’il rêvait que son personnage soit incarné par la vraie Scarlett Johansson. « C’est mal parti », comme dirait Livres hebdo.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Scarlett Johansson poursuit Lattès