Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Première mondiale de La petite fille qui aimait trop les allumettes au TIFF

Première mondiale de La petite fille qui aimait trop les allumettes au TIFF

Par Sabica Senez, publié le 24/08/2017

 

Le film de Simon Lavoie, « adaptation libre » du roman de Gaétan Soucy, décédé en 2013, sera présenté en première mondiale le 7 septembre prochain, au Festival international du film de Toronto, l’un des plus beaux et courus festivals de cinéma.

Nous avons dû prendre l'univers en main mon frère et moi, car un matin un peu avant l'aube papa rendit l'âme sans crier gare. Sa dépouille crispée dans une douleur dont il ne restait plus que l'écorce, ses décrets si subitement tombés en poussière, tout ça gisait dans la chambre de l'étage où papa nous commandait tout, la veille encore. Il nous fallait des ordres pour ne pas nous affaisser en morceaux, mon frère et moi, c'était notre mortier. Sans papa nous ne savions rien faire. À peine pouvions-nous par nous-mêmes hésiter, exister, avoir peur, souffrir.

Nous en parlions pour la première fois il y a deux ans, le réalisateur de Laurentie, Le déserteur, Le torrent et Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau1, serait celui qui traduirait en images le magnifique et dur roman qui a valu à son auteur une reconnaissance internationale.

Le film met en vedette les jeunes Marine Johnson et Antoine L’Écuyer, et Jean-François Casabonne dans le rôle du père. C’est le 3 novembre que nous pourrons le voir sur nos grands écrans québécois. Et nous avons très hâte!

 

 

1) Le torrent et Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau ont été coréalisés avec Mathieu Denis.

(Photos : Max Rheault. Source : Ici Radio-Canada, TIFF et page Facebook et site du film.)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Première mondiale de La petite fille qui aimait trop les allumettes au TIFF