Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Mouvement Sauvons les livres

Mouvement Sauvons les livres

Par Isabelle Beaulieu, Les libraires, publié le 01/11/2013

« Si une librairie ferme, c'est le cœur d'une ville qui s'arrête » 
Dany Laferrière, commission parlementaire, 17 septembre 2013

Une conférence de presse avait lieu ce matin, 10h, à la librairie Pauline à Montréal. Le mouvement Sauvons les livres y était officiellement annoncé. Depuis, une soixantaine de librairies à travers le Québec poursuivent dans la même lignée et on mis en scène ce que sera une librairie dans quelques temps si aucune réglementation n’est prise pour protéger la bibliodiversité. Voici dans sa version intégrale le texte qu’a prononcé ce matin Monsieur Yvon Lachance, cofondateur et copropriétaire de la librarie Olivieri à Montréal, et qui explique les raisons de la création d’un tel mouvement.

"(...)nous avons créé ce mouvement parce qu’il y a urgence. Urgence de sauver les livres, urgence de sauver la librairie indépendante, mais aussi et surtout, urgence de préserver l’accès à la diversité, urgence de sauver la création littéraire, urgence de sauver le livre culturel et le livre de création, urgence de sauver le livre québécois.

Les fermetures récentes des librairies indépendantes, 31 depuis 2006 dont 24 depuis 2010, montrent à quel point la situation est précaire pour ce maillon de la chaîne du livre. Ce qui est plus inquiétant encore, c’est que depuis 2010, il n’y a eu que 4 nouvelles librairies qui on ouvert leur porte. Les libraires sont épuisés, avec peu ou pas de relève ils doivent faire face à 2 concurrents de tailles. Les grandes surfaces ( Costco-Wall-MArt-Target ) et des sites de ventes en ligne, principalement américains, comme Amazon et Apple.

La concurrence des grandes surfaces est dévastatrice. Avec leur structure de coûts, l’absence complète de service et une concentration sur quelques best-sellers, ces magasins entrepôts enlèvent aux librairies la vente des quelques titres qui leur permettent de tenir les dizaines de milliers d’autres. La vente de livres dans ces magasins ne représente que 11 % des ventes totales de livres au Québec. Mais ce 11 % , par son effet dévastateur sur la librairie pénalise à court terme la très grande majorité des acheteurs et compromet l’avenir du livre à plus long terme.

La concurrence de site comme Amazon ou Apple est celle d’entreprise, américaine, dont l’objectif avoué est de créer des monopoles pour la distribution, la diffusion et bientôt même l’édition de livres papiers ou numériques. Ces monopoles, on le sait, une fois passée la phase concurrentielle durant laquelle le prix joue un rôle attractif, ont plutôt l’habitude de fixer les prix à la hausse.

Dans les deux cas, sans une réglementation sur le prix de vente qui viendrait réguler la concurrence il est impossible pour les librairies indépendantes de tenir le coup. Impossible pour nous par exemple de survivre à une éventuelle guerre de prix. L’urgence est là et nous demandons au gouvernement d’agir avant qu’il ne soit trop tard.

Les libraires indépendantes sont pour la plupart des commerces culturels de proximité. Situées le plus souvent dans des locaux aux loyers élevés, elles tiennent un large fonds ou le livre québécois tient une place de plus en plus importante et offrent des services ( de commandes, de conseils de recherches bibliographiques ) nombreux et coûteux auprès de leur clientèle. Elles se sont aussi engagées, ces dernières années, dans des activités d’animations qui les apparentent plus souvent à des centres culturels qu’à des commerces de détails. Ce rôle qu’elles jouent auprès de leur communauté , dans leur quartier, dans leur ville, contribuent largement à la qualité de vies de leurs citoyens. Ce que nous sommes et ce que nous voulons préserver ce sont ces commerces culturels, voués à la promotion et à la diffusion du livre, sous toutes ces formes d’ailleurs, et de sa culture, commerces culturels que nous jugeons essentiels à la vie démocratique, au développement d’une culture commune et au débat public."

Deux actions pour nous appuyer:

1) Sauvons les livres et les librairies parce que: Merci de nous envoyer vos raisons ICI.
2) Changer vos photos de profil facebook et twitter en copiant le logo.
Page Facebook de Sauvons les livres

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Mouvement Sauvons les livres