Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Les libraires craquent pour les 70 ans de Série Noire

Les libraires craquent pour les 70 ans de Série Noire

Par Isabelle Beaulieu, publié le 11/11/2016

Soixante-dix ans à donner de bonnes frousses aux lecteurs, voilà ce que les éditions Gallimard ont réussi avec brio avec leur collection Série Noire. Pour rendre hommage à ces bonzes du polar, voici dix livres que Les libraires certifient d’exquisément pétrifiants.


1. Mapuche, Caryl Férey

« Le talent de Caryl Férey réside dans sa capacité à nous faire vivre la dure réalité des bas-fonds et la pauvreté du pays. Après ses incontournables Haka, Utu et Zulu, son nouveau roman était très attendu et ses lecteurs exigeants, mais il faut admettre que l'auteur a encore su se surpasser. C'est un véritable chef-d'oeuvre politico-historico-policier. Âmes sensibles s'abstenir; pour les autres, foncez, vous allez adorer! »
Tania Massault, librairie Pantoute (Québec)


2. Le fils, Jo Nesbø

« Un récit obnubilant, truffé de surprises, de la première à la dernière ligne. Nesbo manie la plume en champion d’escrime, marquant à chaque coup, alliant la dextérité d’un Michael Connelly à la profondeur et l’intelligence d’un Henning Mankell, le meilleur de deux mondes. » 
Christian Vachon, librairie Pantoute (Québec)


3. Empty Mile, Matthew Stokoe

« Matthew Stokoe nous présente une galerie de personnages hantés par la culpabilité, persuadés que leur vie ne peut s'améliorer. Il y ajoute toutefois une lueur d'espoir offerte par le frère qui, peut-être, arrivera à convaincre Johnny qu'il faut parfois se pardonner. Un roman noir à l'écriture très forte. » 
Morgane Marvier, librairie Monet (Montréal)


4. Tsunami mexicain, Joe R. Lansdale

Presque tout les sépare. Hap Collins (blanc, hétéro et démocrate) et son ami Leonard Pine (noir, gay et républicain — on ne se refait pas) sont pourtant inséparables. Si l’un des deux est dans la m…, l’autre sera toujours là pour l’aider et le défendre, même à mains nues. Heureusement, car nos deux lascars s’y retrouvent plus souvent qu’à leur tour (je veux dire dans la mélasse), incapables qu’ils sont de se mêler de ce qui les regarde. [...] Si vous appréciez ce mélange de scènes d’action et de dialogues au savoureux manque de goût (paradoxe à part), vous vous régalerez de cette aventure. »
Stéphane Picher, librairie Pantoute (Québec)


5. Manhattan Grand-Angle, Shannon Burke

« Dans la vingtaine, Frank Verbeckas est infirmier-ambulancier de nuit à Manhattan. Mais c’est aussi un photographe, amateur de Diane Arbus, qui saisit sur pellicule toutes les scènes sordides et sanglantes que son travail lui permet de voir. C’est un capteur d’âmes qui se nourrit de la mort et du sang au nom de l’art: blessures ouvertes, suicides, cadavres décomposés, camés.… [...] Manhattan Grand-Angle est un roman court qui tient du conte moral: dur, tendre, puis noir et émouvant. Très bon premier roman. »
Denis Lebrun, librairie Pantoute (Québec)


6. Le carnet noir, Ian Rankin

« L'inspecteur Jonh Rebus a un sale caractère teinté de sensibilité et d'autodérision. À travers ses romans, Ian Rankin nous fait visiter Édimbourg avec un plaisir contagieux. »
Chantal Fontaine, librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)


7. Les harmoniques, Marcus Malte

« Un pianiste enquête sur la mort d'une femme à Paris. Un drôle de duo, une intrigue efficace, une grande poésie et un rythme jazzy, l'air joué par Marcus Malte est envoûtant. »
Libraires de la librairie Monet (Montréal)


8. Le faucon maltais, Dashiell Hammett

« Le film qui a changé la carrière de Bogart et plus ou moins lancé le film noir était d'abord un bijou de la littérature ''dure à cuire'' (''hardboiled''), comme on disait à l'époque. »
Stéphane Picher, librairie Pantoute (Québec)


9. Meurtres pour mémoire, Didier Daeninckx

« L'inspecteur Cadin se plonge malgré lui dans de sombres événements qui entourent la guerre en Algérie. réconciliation avec le passé n'est jamais complètement accomplie. »
Marine Gurnade et Rémi Dussouillez, librairie Gallimard (Montréal)


10. Larchmütz 5632, Jean-Bernard Pouy

« Politique, critique et comique, Larchmütz 5632 fera sourire ceux qui refusent de prendre la politique au sérieux, le tout avec le nom ironique et engagé de Pouy, rien de moins! »
Libraires de la libraires Monet (Montréal)


En complément : 
Rencontre avec Aurélien Masson, éditeur de la « Série Noire »

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Les libraires craquent pour les 70 ans de Série Noire