Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Les lecteurs dans le métro

Les lecteurs dans le métro

Par Isabelle Beaulieu, Les libraires, publié le 26/06/2013

À moins que vous ayez votre chauffeur privé, le transport en commun reste le meilleur moyen de se véhiculer tout en profitant de quelques instants de lecture, la durée du plaisir étant directement proportionnelle à la longueur du trajet.

Même si elle n’est pas exhaustive, l’étude de Marie-Christine Blais du journal La Presse n’en est pas moins fort ludique car qui dans le métro, le train ou l’autobus n’a jamais étiré le cou pour tenter de savoir ce que lisait son voisin de droite ou de gauche? Les mystères sont ici dévoilés au grand jour et les lecteurs sont classés non pas par âge, sexe ou ethnie mais bien par couleur de ligne de métro de la STM (Société de transport de Montréal). Alors, êtes-vous plutôt ligne bleue ou ligne orange? À moins que vos allégeances aillent davantage pour la verte...

La ligne orange est la plus longue du circuit, et certains la traversent d’un bout à l’autre. La journaliste y retrouve un homme accompagné de son livre... et d’un crayon et d’une règle pour marquer les passages importants d’un roman. Un autre laisse filer délibérément deux rames de métro pour pouvoir continuer la conversation sur l’auteur Stefan Zweig.

Quelques livres rencontrés sur la ligne orange

Le trône de fer de George R.R. Martin

Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin

Le pendule de Foucault d'Umberto Eco

Pays sans chapeau de Dany Laferrière

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

La ligne verte rejoint les quartiers multiculturels et les lectures s’en ressentent. Un lecteur espagnol relit Sepulveda, cette fois-ci en français, sa langue d’adoption. Aussi, un lecteur francophone lit en anglais un livre de Nigel Cliff sur la conjonction de l’islam et de la chrétienté.

À la station Berri-UQAM où tous les carrefours se rencontrent, on retrouve de tout, comme une dame qui laisse passer les wagons pour poursuivre sa lecture d’un livre de Marc Levy, tandis qu’un jeune homme lit Anna Karénine en marchant dans la foule tout en tentant d’éviter les collisions. Puis sur un autre quai, un homme très âgé tient à la main Cartographie des nuages de David Mitchell.

Quelques livres rencontrés sur la ligne verte

22/11/63 de Stephen King

La valse lente des tortues de Katherine Pancol

La promesse des ténèbres de Maxime Chattam

Ce qu'aimer veut dire de Mathieu Lindon

Ne meurs pas, libellule de Linda Joy Singleton

La ligne bleue est celle des étudiants universitaires et ceux des écoles privées qui à part les révisions d’examens de dernière minute lisent des classiques (sûrement quelques lectures obligatoires), mais aussi autres choses.

Quelques livres rencontrés sur la ligne bleue

Les fleurs du mal de Baudelaire

Divergence de Veronica Roth

Persépolis de Marjane Satrapi

Le livre d'Emma de Marie-Célie Agnant

Tara Duncan de Sophie Audouin-Mamikonian

Pour ce qui est de la ligne jaune, elle cueille les citoyens de la banlieue sud, et chaque matin c’est comme un petit voyage qui leur laisse bien du temps pour lire. Une femme prend les transports en commun depuis 30 ans, ce qui lui a permis de lire plus ou moins deux livres par semaine! Un autre voyageur se passionne pour Robert Merle et discute de la portée de la relecture (il a lu quatre fois les 13 tomes de Fortunes de France).

Quelques livres rencontrés sur la ligne jaune

La voleuse d'hommes de Margaret Atwood

Grandir de Jean Monbourquette

Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert

17 lunes de Kami Garcia et Margaret Sthol

Complots et cabales (vol. 12 de la série Fortunes de France) de Robert Merle

La STM a effectué un sondage en 2012 qui a permis de connaître le pourcentage de personnes qui regardent ce que lit son voisin : 56%. Au diable la discrétion, la curiosité l’emporte.

Si vous êtes de ces voyeurs, vous avez sûrement pu apercevoir quelques livres inusités pour l’endroit. Les répondants ont confié avoir déjà vu des personnes lirent dans le métro La vie de couple pour les nuls, Zombie Survival Guide, Le Kâmasûtra, L'homme multi-orgasmique, le Petit livre rouge de Mao.

Quant au livre qui leur a fait louper leur station, les lecteurs ont répondu Hunger Games (numéro 1), mais Le comte de Monte-Cristo, L'ombre du vent, Histoire de Pi s’y sont aussi retrouvés en grand nombre.

Pour ma part, je propose deux amusantes lectures de circonstance : Paul dans le métro et Zazie dans le métro!

Ligne verte, jaune, bleue ou orange? Quoi que vous lisiez, continuez à le faire. Peu importe votre couleur préférée.

Source : La Presse 

ibeaulieu@lelibraire.org 

 

 

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Les lecteurs dans le métro