Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Les insomniaques du mois d'août

Les insomniaques du mois d'août

Par Sabica Senez, publié le 28/08/2017

Ô toi l’insomniaque! As-tu remarqué? Déjà, au sommet de quelques arbres, le vert a laissé sa place à l’orangé? Et les fleurs qui s’essoufflent, tu les as vues? As-tu, comme moi, rangé le ventilateur?

Tu n’arrives pas à dormir, qu’à cela ne tienne. Non, le manque de sommeil n’est pas bon pour ton cœur, ni d’ailleurs pour ton petit hamster intérieur, mais en profiter pour lire, c’est quand même chouette, non? Tu me diras.

Cette thématique du dernier mardi du mois est juste pour toi : je veux que ces heures à ne pas dormir te soient agréables et profitables.

 

1. Parce que tu rêves de dormir

Bien dormir, vivre à fond de Nerina Ramlakhan, Marabout

Votre sommeil est le reflet de votre vie Les problèmes de sommeil ne commencent pas quand on pose la tête sur l'oreiller. Tout ce que l'on a fait dans notre journée - chaque pensée, chaque comportement, chaque choix - a un impact sur notre façon de dormir. Le Dr Nerina Ramlakhan, physiologiste et spécialiste reconnue des questions de sommeil et d'énergie considère que les problèmes de sommeil mettent en jeu non seulement nos nuits, mais surtout notre façon de voir la vie et ses inévitables défis.

Dans ce livre fondateur, elle dépasse les méthodes traditionnelles d'endormissement pour interroger les vraies causes de nos problèmes d'insomnie et propose un processus unique pour retrouver un sommeil profond et réparateur qui nous permet de passer d'une énergie « de survie » à une énergie durable et vivante que nous portons tous en nous. Une approche inédite et novatrice. Des outils et des techniques alliant la science occidentale aux pratiques orientales.

 

2. Parce que tant qu’à ne pas dormir, autant faire des conserves

Le grand livre des conserves de Judi Kingrey et Lauren Devine, L'Homme

Vous avez un faible pour les cornichons croquants, les confitures d'exception ou les sauces tomate maison? Gourmands et amateurs de produits d'ici, vos possibilités de mise en conserve sont quasi infinies. Pour recréer les meilleures recettes d'antan ou confectionner des produits uniques au goût du jour, voici un livre complet sur l'art de préparer des conserves domestiques.

Vous y trouverez des instructions détaillées sur les différentes techniques de mise en conserve, un guide d'achat des ingrédients frais ainsi qu'une abondante récolte d'idées pour les apprêter. Laissez-vous tenter par des aliments sains et naturels, apprenez à marier les saveurs et découvrez le moyen le plus économique qui soit de déguster des produits savoureux toute l'année!

Confitures, marmelades et beurres de fruits – gelées sucrées et salées – salsas, relishs et chutneys – moutardes, sauces et condiments – marinades de légumes – conserves de tomates bouillons, soupes et ragoûts – fruits à l'alcool ou au sirop

 

3. Parce que tu es plutôt phylactères

Comment je ne suis pas devenu moine de Jean-Sébastien Bérubé, Futuropolis

En débarquant à Katmandou en 2005, Jean-Sébastien Bérubé espérait bien devenir moine bouddhiste. Mais il ne tarde pas à découvrir que la réalité des moines tibétains est beaucoup plus complexe que ce qu'il avait lu ou vu. Dès son arrivée, il est hébergé par une famille de réfugiés politiques tibétains, aux prises avec des problèmes d'alcool, qui le présente au grand maître d'une secte bouddhiste controversée.

Les moines de cette secte déclarent qu'il est probablement possédé par un mauvais esprit parce qu'il souffre d'un problème de bégaiement. Alors qu'il croyait que les enseignements de Bouddha étaient une science de l'esprit et une philosophie profonde, Jean-Sébastien ne rencontre que des pratiquants qui croient en la magie et aux superstitions, vénérant Bouddha comme s'il était un dieu avec des pouvoirs surnaturels.

Parallèlement à cela, il fait un voyage au Tibet pour visiter les lieux sacrés et voir de ses propres yeux les conséquences de l'occupation chinoise. La réalité de cette situation géopolitique n'est également pas celle qu'il croyait et sa vision des « bons tibétains et des méchants chinois » se trouve remise en question.

 

4. Parce que, avoue-le, tu ne veux pas vraiment dormir

Une terre si froide d'Adrian McKinty, Stock

« Par moments Une terre si froide fait penser à James Ellroy par la précision et l’intensité de la langue. » The Glasgow Herald

1981, Carrickfergus, Irlande du Nord. Le gréviste de la faim Bobby Sands vient de mourir et la région est sous haute tension. C’est dans ce contexte oppressant que le sergent Sean Duffy est appelé d’urgence pour résoudre une étrange enquête : un homme a été retrouvé dans un terrain vague, une main coupée. La victime est un homosexuel notoire. Un mobile suffisant? Puis une deuxième victime est découverte, présentant les mêmes sévices. Aurait-on affaire au premier serial killer de l’histoire du pays? Duffy sait toutefois que les apparences sont souvent trompeuses, lui qui incarne un paradoxe en Ulster : il est flic et catholique.

Adrian McKinty réussit le pari de faire vivre la violence de la guerre civile en même temps qu’il nous entraîne au coeur d’une enquête palpitante, maniée avec un humour noir si cher aux Irlandais.

 

5. Parce que tu n’as pas l’intention de manquer d’idées

Le grand livre de la boîte à lunch d'Annabel Karmel, Guy Saint-Jean Éditeur

Plus de 120 recettes succulentes, nutritives et rapides à préparer, qui fourniront une bonne dose d’énergie tout au long de la journée; des suggestions de sandwichs originaux jusqu’aux salades savoureuses, en passant par les soupes, les repas chauds et les collations sucrées. Découvrez le plaisir de préparer des boîtes à lunch appétissantes, dont tout le monde raffolera!

 

6. Parce que tu es fou – comme moi – des chats (ah non?) 

Chat à chapeaux : 30 projets au tricot et au crochet pour votre chat de Sara Thomas, Tutti Frutti

30 modèles, présentés pas à pas, de chapeaux à crocheter et à crocheter pour déguiser des chats. Avec des conseils pratiques sur le choix du matériel et sur les bases du tricot et du crochet.

 

 

 

7. Parce qu’un peu de Ho'oponopono ne te fera pas de mal

Trouver la paix intérieure avec Ho'oponopono pour les nuls de Marie Elisa Hurtado Graciet et Jean Graciet, First

Maria-Elisa Hurtado-Gracietest praticienne en PNL (Programmation Neurolinguistique). Elle anime des stages et des conférences en France et en Espagne sur des techniques psycho-énergétiques peu connus (EFT, TAT, lâcher prise).

Jean Graciet est praticien en PNL et en hypnose ericksonnienne. Il donne des conférences sur des sujets tels que les relations, le développement personnel ou le développement de la conscience.

Tous deux ont introduit en France la méthode Ho'oponopono avec l'ouvrage Ho'ponopono, un chemin vers la conscience, publié aux éditions Jouvence.

 

8. Parce que tu as aussi des oreilles pour lire

L'intégrale de l'oeuvre poétique de Rimbaud, Thélème

Rimbaud lu par Lorànt Deutsch, Denis Lavant, Denis Podalydès, Xavier Gallais et Cédric Zimmerlin.

 

 

 

 

9. Parce que tout le monde t’en a dit du bien

Les petites victoires d'Yvon Roy, Rue de Sévres

Comment réagir face à la maladie d’un enfant? Comment faire le deuil de l’enfant parfait rêvé et donner toutes ses chances à un enfant différent?

Face à l’autisme de son fils, Max choisit le combat. Pendant huit ans, il se plonge à corps perdu dans l’éducation d’Olivier, pour lui apprendre l’autonomie que sa maladie lui refuse. À rebours des indications médicales d’alors, il confronte petit à petit son fils à ses peurs, l’entoure, l’accompagne. Chaque petite victoire compte alors et donne la force de continuer. Un témoignage poignant qui interroge, au-delà de la question particulière de l’autisme, sur nos rôles de parents.

 

10. Parce qu’il n’y a pas de mal à se faire plaisir

Le nouveau traité des caresses de Gérard Leleu, Flammarion

Caresser est un art qui offre des plaisirs infinis aux hommes comme aux femmes. Ne sous-estimez pas le pouvoir des caresses et leur impact sur le désir, le prolongement du plaisir jusqu’à la jouissance. C’est dans une relation faite d’estime mutuelle, d’affection et d’esthétisme, que cet art peut atteindre son apogée dans la volupté et l’euphorie partagées. Pour ensemencer l’imaginaire et empêcher l’usure du couple – sans la moindre note de vulgarité mais toujours dans le vrai – découvrez le texte inédit du Nouveau traité des caresses.

 

 

 

On se revoit le 26 septembre!

 

(Les résumés sont ceux des éditeurs.)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Les insomniaques du mois d'août