Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Les éditions de l'Hexagone en difficulté

Les éditions de l'Hexagone en difficulté

Par Isabelle Beaulieu, publié le 17/08/2015

Fondées en 1953, les éditions de l’Hexagone, dont le poète Gaston Miron était une des têtes dirigeantes, sont en difficulté. Plusieurs écrivains québécois ont signé une lettre ouverte à l’actuel chef du Parti québécois et propriétaire de Québecor, Pierre-Karl Péladeau. L’Hexagone appartenant au groupe Québécor, les écrivains ont voulu sonner l’alarme quant à la réduction des publications et de la qualité éditoriale de la maison. Même si M. Péladeau s’est retiré des prises de décision de l’entreprise, les signataires de la lettre, dont on trouve des gens significatifs du milieu littéraire québécois, tels Pierre Ouellet, Jean Royer, France Théorêt, croient que M. Péladeau ne peut pas fermer les yeux sur « l’un des plus beaux fleurons de notre héritage littéraire ». Ce que les auteurs de la lettre déplorent par-dessus tout : « changements radicaux de la politique éditoriale, baisse dramatique des publications dans le champ de la poésie, du roman et de l’essai, abandon des auteurs qui sont devenus des classiques de la maison, limogeage ou mise à l’écart des directeurs de collection, des lecteurs et conseillers dans les champs qui ont fait la réputation des éditions, prise de décisions autoritaire, sans l’esprit de collégialité qui a toujours caractérisé son fonctionnement éditorial, etc. » 

L’auteure Danielle Fournier, qui était aussi directrice de la poésie à la maison de l’Hexagone, a été témoin ce printemps du report des livres qu’elle avait mis au programme, en plus de constater que son salaire avait été retranché sans qu'elle en soit avisée.

Du côté de Martin Balthazar, le vice-président à l’édition du Groupe Ville-Marie qui assume la gestion de l’Hexagone, mais aussi les éditions VLB, La Bagnole et Typo, assure que les coupes se font partout étant donné un budget déficitaire. Ce qui fait que de 87 nouveautés chez GVM en 2014, il y en aura entre 60 et 65 en 2016. Des chiffres éloquents qui donnent peut-être raison à la réaction d’alarme des écrivains et intellectuels signataires.

Une vingtaine de cosignataires ont apposé leur griffe sur la lettre, appuyant les propos de celle-ci, dont Fernand Ouellet, Nicole Brossard, Paul Chanel Malenfant, Denise Desautels, Paul Chamberland, Thomas Hellman, Louise Dupré, Hélène Dorion, Louise Warren, Carole David, Martine Audet et François Hébert.

Lettre à Pierre-Karl Péladeau

Source : Le Devoir

 ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Les éditions de l'Hexagone en difficulté