Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Les chats savent-ils lire?

Les chats savent-ils lire?

Par Sabica Senez, publié le 08/02/2017

La réponse est non. Évidemment.

Quoique, parfois, nous en doutions. Ce « nous », ce sont les fous des chats. Et j’en suis. Mes chats sont des membres de la famille et je ne m’en séparerais pour rien au monde : ni pour l’homme de ma vie ni pour l’appartement de mes rêves (dans le cas où l’on y interdirait leur présence).

Le chat est taon, des fois. Il a toujours faim, veut être dehors quand il est à l’intérieur et vice-versa. Il fait tomber des verres du haut d’un comptoir, détruit les canapés avec ses griffes, laisse ses poils partout… Bah, des détails!

Ceux qui disent que le chat est un animal très indépendant ne savent pas de quoi ils parlent. Ce n’est pas parce que le chat n’a pas besoin que vous le sortiez quatre fois par jour pour ses « petits besoins » qu’il est autonome. LUI pense qu’il peut se passer de nous, voilà la différence : il n’assume pas du tout de nous aimer autant. Je sais, j’en ai trois — un petit, un moyen et un gros —, et mon quatre et demi déborde de leur amour.

Ce qui m’amène à parler d’Ernest. Ernest Hemingway-Picard, comme j’aime le nommer, est un chat qui a eu un début de vie très difficile. Cette petite boule de poils a été recueillie par une des membres de notre équipe, qui en est devenue totalement gaga. Depuis, Ernest est notre mascotte et adore poser pour la galerie : vous le verrez de temps en temps sur nos réseaux sociaux, un livre sous la patte (nous savons aussi qu’il en grignote, mais c’est une autre histoire). Voilà où je voulais en venir.

Si l’on sait pourquoi le chat frotte ses joues sur les coins de murs; pourquoi il fait des « biscuits » avec ses pattes; pourquoi il ronronne, on s’explique mal pourquoi il aime autant la lecture. De quoi je parle? Vous me direz que nous avions déjà convenu que le chat ne sait pas lire. Un point pour vous. Mais alors pourquoi nous rejoint-il SYS-TÉ-MA-TI-QUE-MENT quand on se met à lire? Soit il se couche entre le livre et nous, soit il se pelotonne sur le livre juste comme on allait s’installer confortablement pour lire.

Donc, pourquoi le chat nous rejoint-il quand on se met à lire, si lui-même ne lit pas? La réponse glânée ici et là : le syndrome du « Et moi, alors?! ». Eh oui, votre chat exige rien moins que votre intérêt se pose sur lui et non sur ce paquet de feuilles qui absorbe toute votre attention. Ce qui prouve que loin d’être indépendant, le chat est en fait un dépendant affectif.

 

Photos : En médaillon : Garçon Senez / Haut de l'article : Ernest Hemingway-Picard / Bas de l'article : Doudou Senez. Tous droits réservés.

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Les chats savent-ils lire?