Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Les auteurs à surveiller selon Marie-Louise Arsenault

Les auteurs à surveiller selon Marie-Louise Arsenault

Par Isabelle Beaulieu, publié le 28/11/2017

Chaque année depuis maintenant quatre ans, Marie-Louise Arsenault, animatrice de l’émission radiophonique Plus on est de fous, plus on lit! diffusée sur les ondes d’ICI Radio-Canada, présente une liste de dix auteurs de la relève à surveiller. Exercice toujours inspirant car même si inévitablement il laisse de côté quelques auteurs au passage qui auraient mérité d’y figurer, il nous piste sur certains qui nous donnent envie de poursuivre la découverte d’autres, encore et encore. Voyez ces noms prometteurs dont vous risquez d’entendre parler dans un proche avenir.

JONATHAN BÉCOTTE
Souffler dans la cassette (Leméac)

« […] Jonathan Bécotte aborde tout en douceur le thème de l’amitié entre garçons et celui de la naissance du sentiment amoureux. Un regard masculin très touchant sur les émotions de l’enfance, venant d’un jeune auteur à surveiller!  » Audrey Martel, librairie L’Exèdre (Trois-Rivières)

PHILIPPE BOUTIN
Détruire, nous allons (Somme toute)

Résumé : Claude, un jeune poète, est un ver de terre amoureux d'une étoile. Félicité, une femme pure et noble est cette étoile. Christian dit le « Grand-Cheval » est un chevalier des temps modernes, quart arrière de l'équipe de football, frère de Claude et amant de Félicité. Arrive alors, Richard dit « le roi soleil ave Caïus César aka le King dude ». Une dispute survient. La guerre éclate. Ils se battent sans lendemain pour conquérir le coeur de la douce Félicité.

ANNE-RENÉE CAILLÉ
L’embaumeur (Héliotrope)

« Ce livre bouleversant par la puissance évocatrice et émotive issue d’une surprenante et habile économie de mots sort magnifiquement de l’ordinaire. Entre poésie et biographie, balançant adroitement entre légèreté et image révulsive, l’auteure nous présente les aléas du métier de thanatologue qu’a exercé son père pendant plusieurs années, un travail mené par la passion de redonner un semblant de vie aux morts qu’il a « côtoyés ». […] Un bijou. » Harold Gilbert, librairie Sélect (Saint-Georges)

PHILIPPE CHAGNON
Arroser l’asphalte (Del Busso)

Résumé : Arro­ser l’asphalte, c’est la mélan­co­lie du quo­ti­dien, la nos­tal­gie de l’enfance ou du chat – qui ne revien­dra pas –, c’est essayer d’attraper quelque chose qui n’est peut-être plus là et, fina­le­ment, écrire quand même un autre poème.

 « ta place à table est prise
  le chat dort sur le fau­teuil
  le voi­sin starte le bar­be­cue

  quelqu’un dans le bloc joue de la gui­tare
  tu n’arrives pas à recon­naître l’air
  lorsqu’il te frôle le cou
  le pro­prio arrose l’asphalte de l’entrée »

KEVIN LAMBERT
Tu aimeras ce que tu as tué (Héliotrope)

« Dans une langue agile et râpeuse, Kevin Lambert dégaine avec une vélocité rare. L’auteur érafle la mythologie saguenéenne avec la malice d’un écolier et l’outrecuidance d’un jeune rebelle. L’âpreté du récit met le lecteur à rude épreuve. Or, cette licence conférée à la parole gaine le roman d’une tension brumeuse dont on finit par ne plus pouvoir se passer. […] D’une beauté vénéneuse, ce livre donne à voir le talent d’un écrivain convaincant. » Olivier Boisvert, librairie Marie-Laura (Jonquière)

CAMILLE ROBERT
Toutes les femmes sont d’abord ménagères (Somme toute)

Résumé : Ce livre propose une analyse historique des discours féministes sur le travail ménager et des débats entourant sa reconnaissance, à travers trois avenues : la socialisation, le salaire au travail ménager et les réformes gouvernementales. Rendre visible un travail qui ne l’est pas et réinscrire au sein des luttes féministes les enjeux liés à la reproduction sociale, tel est le but de cet ouvrage documenté et rigoureux. 

CHLOÉ SAVOIE-BERNARD
Des femmes savantes (Triptyque)

Résumé : Ces femmes ont bien appris la leçon. Les règles, elles les connaissent. Est-ce donc leur faute si, au dernier moment, ça coince? La ligne de khôl, les vœux du Nouvel An, un coiffeur qui vous prend pour Courtney Love, une fin de soirée sans condom, ce plan si simple pour faire renvoyer la vendeuse détestée de toutes…
Prises entre désir de plaire et souci d’authenticité, les femmes et les filles mises en scène par Chloé Savoie-Bernard se délectent de leur solitude jusqu'à l'écoeurement. Quelles parts de soi faut-il enjamber pour atteindre l’autre? Certaines arriveront à faire le grand écart, d’autres non.  

OLIVIER SYLVESTRE
Noms fictifs (Hamac)

« Olivier Sylvestre est intervenant dans un centre de répit pour toxicomanes. Il reçoit ces êtres humains derrière une vitre pare-balle pour ensuite laver leur linge, alors qu’ils enfilent deux jaquettes d’hôpital et reçoivent le gîte pour un maximum de 48 heures. […] Dans ce très beau livre, ils s’appellent Fantasio, Johnny, Sailor Moon, et ils ont une histoire que l’auteur nous raconte avec empathie et poésie. Grâce à ces mots, ils ont de nouveau un visage, une dignité, une vie. » Marie-Hélène Vaugeois, librairie Vaugeois (Québec)

Dans la liste, figurent aussi le rappeur Fouki et la scénariste Marie-Andrée Labbé (Lourd et Trop).

À lire aussi : Marie-Louise Arsenault : La lectrice redoutable

 

Les résumés sont ceux des éditeurs.

Crédit photo :

Guillaume Bell (Jonathan Bécotte)

Valérie Lebrun (Anne-Renée Caillé, Kevin Lambert)

Youssef Shoufan (Chloé Savoie-Bernard)

Patrick Palmer (Olivier Sylvestre)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Les auteurs à surveiller selon Marie-Louise Arsenault