Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Les 50 ans de Mafalda

Les 50 ans de Mafalda

Par Isabelle Beaulieu, Les libraires, publié le 07/01/2014

Peu de gens peuvent se vanter d’être si bien conservés. À 50 ans, la petite – mais grande — Mafalda n’a pas pris une ride. Analyste perspicace, illustre philosophe, la jeune héroïne célèbre cette année son demi-siècle avec la vivacité d’esprit qu’on lui connaît.

C’est le 29 septembre 1964 que Mafalda voit le jour dans les pages de la revue Primera Plana. Son créateur est Joaquín Salvador Lavado, né en 1932 à Mendoza en Argentine, et mieux connu sous le pseudonyme Quino. Ses parents lui donnent ce surnom qui le différencie de son oncle Joaquín Tejón, lui aussi dessinateur et qui selon les dires mêmes de Quino lui inspira son destin d’illustrateur, décelé dès l’âge précoce de trois ans. Quino avoue que le personnage de Felipe, le voisin rêveur et procrastinateur de Mafalda, lui ressemble beaucoup. À l’école primaire « j'étais si angoissé que mon premier trimestre était toujours mauvais », confirme Quino.

Cependant, son indéfectible passion pour le dessin ravitaille sa détermination et il frappe aux portes de plusieurs revues et journaux. C’est en 1954, à l’âge de 22 ans, qu’il réussit à faire publier un de ses dessins pour la toute première fois. « Le jour où j'ai vu ma première page publiée a été le meilleur moment de ma vie », dit encore Quino. Il continue pendant dix ans à publier dans différents journaux des dessins à l’humour plutôt caustique. En 1964 il créé le personnage de Mafalda qui apparaîtra de façon régulière dans l’hebdomadaire Primera Plana, puis dans le quotidien El Mundo.

Deux ans plus tard, un premier recueil est publié et les 5000 exemplaires imprimés s’envolent en quelques jours. On connaît la suite. Un succès mondial, l’adaptation en dessin animé, de nombreux produits dérivés.

Engagée politiquement, Mafalda rejoint dans sa quête d’un monde plus juste la confrérie des plus grands humanistes et si son petit monde nous fait souvent sourire, il nous renseigne aussi de manière lucide sur la véritable nature de l’être humain. Profonde, inspirante, universelle, Mafalda est tout cela à la fois. Et surtout, qu’elle ait 50, 100 ou 1000 ans n'y change rien: cette petite bonne femme aux réflexions avisées est éternelle.

Source: SiteQuino

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Les 50 ans de Mafalda