Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Le vrai Caillou: pour que justice soit rendue

Le vrai Caillou: pour que justice soit rendue

Par Isabelle Beaulieu, Les libraires, publié le 05/11/2013

Postes Canada a eu la bonne idée d’émettre un timbre à l’effigie de personnages issus de la littérature canadienne pour enfants, ce qui nous a donné jusqu'à maintenant des petits carrés dentelés à l’image de la tortue Benjamin créée par Paulette Bourgeois et Brenda Clark, et de la petite Stella conçue par Marie-Louise Gay.

Et voilà que le prochain héros choisi par l’entreprise est le populaire Caillou, petit bonhomme enjoué et curieux dont raffolent les enfants. Ce personnage a été créé en 1989 par la talentueuse artiste québécoise Hélène Desputeaux. Or, une malheureuse affaire est venue teinter la vie de ce joyeux bambin. En 1995, Chouette, l’éditeur de la série Caillou, a vendu les droits au studio d’animation Cinar sans consulter préalablement la créatrice, sans égard à la propriété intellectuelle. Madame Desputeaux mena alors une bataille en justice pour faire reconnaître ses droits d’auteurs, haute lutte qui dura près de dix ans pour se terminer par une entente hors cour.

Depuis, Hélène Desputeaux et son complice Michel Aubin se sont relevé les manches et ont décidé de fonder leur propre maison d’édition (desputeaux + aubin). Mais la controverse refait aujourd’hui surface puisque Postes Canada a choisi pour honorer ses timbres postes un portrait de Caillou qui n’est pas l’œuvre de sa créatrice Hélène Desputeaux, mais bien celle des infographistes de la maison d’édition Chouette, celle-là même qui a vendu et plagié l’œuvre de Desputeaux ! La principale intéressée n’a pas même été informée de la chose, apprenant la nouvelle par hasard ce week-end sur Internet. Un appui de masse est en train de se déployer pour soutenir cette créatrice afin que justice soit rendue. Vous pouvez avoir toute l’information requise, signez la pétition et envoyez votre soutien à Madame Desputeaux ici: PétitionCaillouDesputeaux.

Vous pouvez aussi visiter le site Internet de sa maison d’édition dont les œuvres regorgent de couleurs vives et de doux mots pour les tout-petits, enchantés (ma fille de 17 mois redemande sans cesse Mon papi à moi et Ma mamie à moi, ses deux « classiques »)! desputeaux+aubin

Facebook Appui à Hélène Desputeaux

JournalMobiles

ibeaulieu@lelibraire.org 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Le vrai Caillou: pour que justice soit rendue