Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Le traité de Paris expliqué par Septentrion

Le traité de Paris expliqué par Septentrion

Par Isabelle Beaulieu, publié le 24/09/2014

On dit souvent que pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient. Les éditions québécoises du Septentrion l’ont bien compris puisqu’elles publient des livres qui nous renseignent sur la mesure du monde. Elles nous donnent l’occasion d’enrichir notre compréhension des faits et d’apprivoiser des moments marquants de l’Histoire afin de ne pas oublier ce qui nous fait.

Encore une fois, le Septentrion fait honneur à son mandat d’éducation et de transmission; à l’occasion de l’arrivée du traité de Paris de 1763 au Musée de la civilisation de Québec, présenté du 23 septembre au 2 octobre 2014, il a eu l’idée généreuse de concocter un fascicule sur le sujet disponible en format numérique tout à fait gratuitement.

C’est la première fois que le traité de Paris passe les frontières de la France. Envoyée par la voie des airs sous valise diplomatique, nul besoin de mentionner qu’il s’agit là d’une pièce très précieuse. Ce traité a scellé l’entente qui a mis un terme à la guerre de Sept ans, considérée par plusieurs comme étant la première guerre mondiale.

Dans le fascicule préparé par Septentrion, le sujet est introduit par l’historienne Sophie Imbeault, puis chaque article du traité est clairement résumé. Chacun d’entre eux possède un lien qui nous renvoie au manuscrit (et vice versa). Une chronologie des faits saillants qui va jusqu’au traité de Québec de 1774 permet de bien suivre le fil des événements cruciaux.

L’historien Denis Vaugeois extrapole en expliquant les conséquences, parfois surprenantes, de la signature de ce traité et comment il a modifié le cours de l’Histoire.

Enfin, une belle sélection d’ouvrages consacrés à cette tranche du XVIIIe siècle permet de poursuivre nos connaissances sur l’affaire.

Consultez-le : Fascicule sur le traité de Paris par Septentrion

Le traité voyagera dans les conditions prévues pour des œuvres très fragiles et avec toutes les garanties de sécurité : conditionnement dans une caisse résistante aux chocs, respect des conditions climatiques lors du transport (température ; surveillance du transport (soutes pressurisées, élimination des vibrations, etc.). Les caisses contenant les documents seront ouvertes au Musée de la Civilisation qu’après une période de repos de 48 heures, a déclaré Isabelle Richefort, adjointe au directeur des Archives du ministère français des Affaires étrangères.

 

Sources :

Radio-Canada

Consulat général de France à Québec

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Le traité de Paris expliqué par Septentrion