Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Le nom de la rose adapté pour la télévision

Le nom de la rose adapté pour la télévision

Par Isabelle Beaulieu, publié le 08/12/2017

Roman célèbre de l’écrivain italien Umberto Eco, Le nom de la rose sera adapté pour la télévision. Le tournage débutera en janvier prochain et la diffusion de la série qui comptera huit épisodes est prévue pour l’hiver 2019. Ce roman, publié en 1980 (1982 pour la traduction française), a reçu le prix Médicis étranger et a fait l’objet d’une adaptation cinématographique. Réalisé par Jean-Jacques Annaud, le film mettait en vedette l’acteur Sean Connery. Dans la série télévisée, le moine franciscain Guillaume de Baskerville sera interprété par John Turturro (The Big Lebowski, The Night of).

Avant sa mort survenue le 19 février 2016, Umberto Eco a eu le temps de superviser l’écriture des scripts. La réalisation de la série sera faite par l’Italien Giacomo Battiato. Les autres acteurs choisis sont Rupert Everett dans le rôle de l’Inquisiteur Bernardo Gui et Damien Hardung dans celui d’Adso von Melk.

Co-production germano-italienne, la série sera tournée dans les studios de Cinecittà à Rome, là où s’est aussi fait Bellissima (Luchino Visconti, 1951), La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960) et Il était une fois dans l’Ouest (Sergio Leone, 1968).

Notez que ce livre de plus de 600 pages est aussi disponible en livre audio. La lecture est faite par François D'Aubigny et le temps de l'écoute est de 22h.

Résumé du roman : En l’an de grâce et de disgrâce 1327, rien ne va plus dans la chrétienté. Des bandes d'hérétiques sillonnent les royaumes. Lorsque Guillaume de Baskerville, accompagné de son secrétaire, arrive dans le havre de sérénité et de neutralité qu'est l'abbaye située entre Provence et Ligurie – que tout l'Occident admire pour la science de ses moines et la richesse de sa bibliothèque –, il est aussitôt mis à contribution par l’abbé. La veille, un moine s’est jeté du haut des murailles. C’est le premier des assassinats qui seront scandés par les heures canoniales de la vie monastique. Crimes, stupre, vice, hérésie, tout va advenir en l’espace de sept jours.

À lire aussi : Umberto Eco : un géant est mort

Le résumé est celui de l’éditeur (Le Livre de Poche)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Le nom de la rose adapté pour la télévision