Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Le 12 août : des chiffres révélateurs

Le 12 août : des chiffres révélateurs

Par Isabelle Beaulieu, publié le 05/09/2018

Des statistiques enregistrées par Gaspard démontrent l’impact positif que l’événement Le 12 août, j’achète un livre québécois! a sur le milieu du livre au Québec. Dès la première édition en 2014, une augmentation de 214% des ventes de livres québécois a été recensée cette journée-là dans les librairies indépendantes du Québec. En 2015, l’année qui a inscrit la plus forte hausse jusqu’à maintenant, le pourcentage s’élevait à 483%.

En 2018, les ventes de la fiction québécoise ont été multipliées par 4. C’est peut-être cette donnée qui étonne le plus puisque si on compare les ventes du 12 août au palmarès annuel, on se rend compte que la littérature de fiction tient davantage le haut du pavé lors du 12 août. Cette dernière fait un bon de 641% par rapport à une journée habituelle en librairie, la deuxième catégorie étant celle de la bande dessinée avec une augmentation de 238%, puis la section jeunesse avec 159%.

Concernant les titres les plus populaires, le roman Le plongeur de Stéphane Larue, aussi lauréat du Prix des libraires du Québec en 2017, arrive cette année en première position des ventes, toutes librairies indépendantes confondues. La deuxième place est occupée par Maisons de verre, le plus récent livre de l’auteure de polar Louise Penny, sorti tout juste deux semaines avant le 12 août. Reine de miel, un premier roman de Simon Paradis publié dix jours avant l’événement, arrive à se tailler la troisième place. Comme les nouveautés littéraires arrivent habituellement en librairie en septembre, les quelques parutions en amont de la journée du 12 août attisent l’intérêt. Ce constat pourrait-il décider certains éditeurs à devancer quelques-unes de leurs publications?

La variété des achats est également une particularité notable lorsqu’il s’agit d’analyser les informations recueillies lors du 12 août. Pour prendre l’exemple de cette année, 641 titres différents parus dans la dernière année ont été vendus contre 299 une autre journée. Pour les livres parus il y a plus d’un an, le chiffre s’élève à 1848 pour 869 en temps normal. Même chose pour le nombre d’auteurs qui affichent une augmentation de 104%.

C’est le Québec tout entier qui répond à l’invitation de la journée Le 12 août, j’achète un livre québécois! Les librairies indépendantes du Grand Montréal voient leur taux de vente de livres québécois augmenter de 284%, celles des régions de 377%, mais ce sont celles du Grand Québec qui remportent la palme avec 613%.

Après cinq éditions bien vivantes de cette initiative créée spontanément par Patrice Cazeault et Amélie Dubé, deux auteurs jeunesse qui souhaitaient faire quelque chose pour dynamiser l’intérêt pour le livre québécois, l’heure était au bilan. Un bilan qui se révèle fort heureux et qui, espérons-le, continuera à influencer favorablement l’achat et la lecture d’œuvres québécoises, le 12 août et tous les autres jours.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Le 12 août : des chiffres révélateurs