Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
La parole des auteurs

La parole des auteurs

Par Isabelle Beaulieu, Les libraires, publié le 12/11/2013

Après les libraires et les éditeurs, c’est au tour des auteurs et des illustrateurs de faire pression sur le gouvernement afin qu’il statue en faveur du prix réglementé. Dix écrivains ont fait un coup d’éclat ce mardi 12 novembre en face de la Grande Bibliothèque de Montréal, lieu exemplaire de l’accessibilité, de la diversité et de la démocratisation de la culture. Tristan Malavoy-Racine, Christiane Duchesne, Véronique Marcotte, Alain Deneault, Nicolas Chalifour, Martine Audet, Yves Dumont, Élisabeth Eudes-Pascal, Jacques Goldstyn et Martin Thibault, le poète de la cité, se sont postés devant le bâtiment pour claironner un texte arrêté dans sa parole par des silences soutenus, démontrant par là que plusieurs textes porteurs pourraient ne jamais être livrés à notre connaissance.

L’écrivain Tristan Malavoy-Racine a annoncé que « tout ce qui encourage la bibliodiversité, c’est-à-dire la possibilité de trouver sur le marché non seulement des titres qui représentent des ventes immédiates importantes, mais aussi toute une déclinaison de pépites de sens et de connaissance, doit être soutenu ». Sur le sol, des livres recouverts d’un linceul blanc étaient déposés, geste en cohérence avec les autres actions menées par le mouvement Sauvons les livres où l'on retrouvait ce symbole signifiant une possible disparition de la diversité du livre si aucune mesure n’est entreprise.

L’auteur Alain Denault, bien connu pour son livre dénonciateur Noir Canada qui traitait d’un tout autre sujet, affirme : « On dirait que le gouvernement est intimidé par un lobby qui ne risque pourtant pas de tomber en faillite si on rogne une décimale de sa marge de profit. »

Sur le même modèle, une vidéo a été enregistrée et est présentement diffusée sur Internet. Y figurent les écrivains Samuel Archibald, Martine Delvaux, Jean-Simon Desrochers, Lori Saint-Martin et Audrée Wilhelmy en train de lire un extrait du poème "Chanson d’automne", de Paul Verlaine, comme l’avait utilisé Radio Londres pour avertir les résistants de l’arrivée des alliés en Normandie.

Alarmistes, les artistes? Rappelons seulement que vingt-quatre librairies ont plié boutique depuis 2010, contre quatre ouvertures.

VidéoDesÉcrivain.es

FacebookSauvonsLesLivres

Twitter: #SauvonsLesLivres

Source: UNEQ  Radio-Canada

Photo de Samuel Archibald: capture d'écran

Lire aussi :

TremblayNeSeraPasDisponibleChezCostco

SauvonsLesLivresDeuxièmeActe

LeMouvementSauvonsLesLivres

 ibeaulieu@lelibraire.org

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. La parole des auteurs