Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
La Librairie Générale Française plie boutique

La Librairie Générale Française plie boutique

Publié le 08/05/2013

Nous ne pouvons que le déplorer : une autre librairie indépendante ferme ses portes. Cette fois-ci, c’est la Librairie Générale Française qui ne suffit plus à affronter la concurrence féroce des grandes surfaces. Sise sur la côte de la Fabrique dans le Vieux-Québec depuis 42 ans, nous entrions dans cette librairie comme dans un antre du savoir, l’espace tout occupé par des livres, rien que des livres. Parce que nous savons que ces petites librairies sont des remparts bienheureux contre la commercialisation à tout vent, c’est avec dépit que nous sommes contraints d’accepter des nouvelles de ce genre.

Cela remet en avant-plan l’urgence d’adopter le prix unique du livre sur les nouveautés au Québec qui viendrait un tant soit peu aider à préserver une diversité de marché. Outre les librairies concernées, d’autres agents principaux, les écrivains, ont fait savoir leur appui à cette règlementation.

« Pour que les petits comme les grands aient la même chance, les livres devraient être au même prix partout. » Marie Laberge

« On sait que les librairies ferment parce que les gens vont dans les grandes surfaces. (…) Oui, je pense que ce serait important que les livres coûtent la même chose partout. Ce n’est pas parce que des gens peuvent acheter 5000 exemplaires de mon livre et qui peuvent couper 10$ sur le prix que ça vaut encourager les gens à lire. » Michel Tremblay

« Si le marché du livre est régi exclusivement par des considérations de profit, comme tant d’autres marchés de nos jours, nous serons gravement perdants. Un pays où tout le monde achèterait et lirait les mêmes livres bon marché est un pays où les esprits deviendraient gras, paresseux et malades à force de mal se nourrir. » Nancy Huston

« La libre entreprise est un bon système qui crée de la richesse et qui stimule la créativité commerciale, mais nous ne devons pas laisser la logique du commerce, souvent sans-coeur, menacer la viabilité du livre. Ce serait un prix bien trop cher à payer. » Yann Martel

La Librairie Générale Française cessera toute activité le 15 juin 2013.

Nos livres à juste prix

Source : Le Devoir

Isabelle Beaulieu

isbeaulieu@hotmail.com

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. La Librairie Générale Française plie boutique