Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
La concentration de la propriété des librairies  menace l’écosystème de tout le milieu du livre

La concentration de la propriété des librairies menace l’écosystème de tout le milieu du livre

Par Les libraires, publié le 26/01/2017

La coopérative des Librairies indépendantes du Québec, qui regroupe plus de cent librairies indépendantes, s’inquiète de la concentration de la propriété dans le milieu de la librairie au Québec. L’annonce, aujourd’hui, de l’éviction de la librairie Raffin des Galeries Rive Nord à Repentigny, au profit de Renaud-Bray qui s’installera dans ce centre commercial, confirme qu’il est temps de sonner l’alarme.

De plus, au cours des derniers mois, la chaîne Renaud-Bray a acquis une librairie indépendante d’importance, entamé des négociations avec d’autres librairies indépendantes et procédé à l’ouverture de nouvelles succursales à proximité de librairies indépendantes. Tout cela s’ajoute à l’achat en mai 2015 des quatorze succursales de la chaîne Archambault. Un nouveau magasin Archambault a ouvert sur la rue Jean-Talon à Montréal, et un autre ouvrira bientôt à Saint-Romuald, sur la Rive-Sud de Québec, tous deux situés à proximité de librairies indépendantes.

Le groupe Renaud-Bray poursuit donc sa stratégie de positionnement près des librairies indépendantes, une approche qui n’est pas nouvelle, puisque la chaîne a utilisé cette méthode agressive au cours des dernières années à Rosemère, à Granby, à Vaudreuil-Dorion, à Trois-Rivières et à Québec.

Aujourd’hui, le groupe Renaud-Bray compte vingt-neuf succursales sous la bannière Renaud-Bray, quinze succursales sous la bannière Archambault, ainsi que les librairies Olivieri et Paragraphe. Cela correspond à près de 40% des parts de marché dans la vente de livres au Québec, rien de moins!

« Cette concentration est plus que préoccupante, car elle constitue un risque tant pour les éditeurs, les distributeurs et les libraires, que pour les consommateurs. Renaud-Bray pourra imposer des conditions commerciales de plus en plus contraignantes, tout comme il pourra manipuler la sélection présentée en succursales, ce qui nuira directement à la diversité de l’offre aux consommateurs », explique Dominique Lemieux, directeur général de la coopérative Les libraires

La stratégie d’expansion de Renaud-Bray rappelle le cas de Chapters-Indigo, qui a littéralement ravagé le milieu du livre canadien-anglais au début des années 2000, en imposant son modèle d’affaires aux éditeurs locaux, ce qui a mené à la fermeture de dizaines de librairies indépendantes.

Le milieu de la librairie indépendante se porte bien
Nous tenons cependant à préciser que la situation n’est pas du tout sombre en librairie indépendante. Les derniers mois ont été marqués par de nombreux cas de relève et de transition réussis. Ce renouveau témoigne de la reconnaissance du public vis-à-vis du libraire (la valorisation du métier de libraire a d’ailleurs été une de nos priorités des dernières années) et de la réaction positive qu’il a envers la librairie indépendante, de plus en plus reconnue et encouragée. De plus, nous avons connu des ventes stables pour 2014 et 2015, alors que les librairies à succursales et les grandes surfaces ont subi des ralentissements marqués. Mais la coopérative Les libraires croit essentiel de réagir aux visées de Renaud-Bray et d’offrir un contrepoids à ce joueur de plus en plus vorace.

Indépendante, vous dites?
Le mandat de la librairie indépendante s’articule autour de la proximité, de la diversité et du service. Chaque librairie possède sa propre personnalité. C’est un lieu de conseil où le livre de fond est souvent mis de l’avant. Le libraire indépendant se distingue par sa connaissance et sa passion du métier, son professionnalisme, ses animations, son service de qualité et son implication dans sa communauté.

À propos de la coopérative Les libraires
Fondée en 2007, la coopérative regroupe sous la bannière Les libraires plus de 100 librairies indépendantes et se consacre au développement d’outils promotionnels et commerciaux (revue Les libraires, site Web transactionnel leslibraires.ca, catalogues, carnets de lecture). Elle collabore avec les acteurs du milieu, établit de nombreux partenariats (LIRE, La Fabrique culturelle, l’émission Marina Orsini, festivals littéraires) et soutient ses membres dans les importantes transitions que connaît le milieu du livre.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. La concentration de la propriété des librairies menace l’écosystème de tout le milieu du livre