Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
La Chine sur la sellette

La Chine sur la sellette

Publié le 08/05/2013

La Chine se targue d’avoir un écrivain nobélisé en la personne de Mo Yan mais plusieurs compatriotes ont rappelé aux autorités chinoises que d’autres étaient encore emprisonnés par le gouvernement de Pékin. C’est le cas de Liu Xiaobo, Prix Nobel de la paix 2010, qui est retenu derrière les barreaux depuis 2008.

En étudiant le rapport du PEN International qui défend la liberté d’expression, 195 écrivains de partout dans le monde ont signé en faveur de la libération de 40 écrivains. Parmi ceux-ci, J.M. Coetzee, Nadine Gordimer, Mario Vargas Llosa, Salman Rushdie, Marjane Satrapi et Yu Jie, écrivain chinois exilé qui a connu les assauts dictatoriales de son pays.

La présentation de la lettre s’est faite lors de la Journée internationale de la liberté de presse qui se tenait cette année au Costa Rica le 3 mai dernier. « Nous ne pouvons pas cependant écouter les grandes voix créatrices qui émergent en Chine sans entendre le silence de ces voix qui sont tues par la force ». Le rapport du PEN estime qu’il y a 50 000 personnes qui travaillent au système de la censure sur Internet, traquant les écrits indésirables qui oseraient dénoncer les mesures du pays.

« La liberté, c’est l’indépendance de la pensée », disait Épictète. Il y a encore du travail à faire.

Source : NouvelObs

Isabelle Beaulieu

isbeaulieu@hotmail.com

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. La Chine sur la sellette