Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
La biographie de Pierre Nepveu sur Miron fait l'objet d'une poursuite

La biographie de Pierre Nepveu sur Miron fait l'objet d'une poursuite

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 14/03/2016

Après la biographie sur Claude Jutra, voilà qu’un nouvel ouvrage attire les regards. Cette fois, il s’agit de la biographie sur Gaston Miron, écrite par Pierre Nepveu et publiée en 2011 aux éditions du Boréal. Alain Horic, éditeur, ancien directeur des Éditions de l’Hexagone, ami de Gaston Miron et qui se retrouve dans cette biographie, a intenté une poursuite pour diffamation de 500 000$. La poursuite a été déposée en 2012, mais voilà que la cause est entendue, quatre ans plus tard. Selon monsieur Horic, le biographe Pierre Nepveu le présente de façon « extrêmement défavorable ».

En 2011, alors que Pierre Nepveu accordait une entrevue à Dominique Lemieux entre nos pages, le biographe mentionnait ceci : « Je suis à la fois satisfait d’avoir terminé ce livre, à la fois nerveux de le retrouver en librairie. Une biographie, par définition, est forcément objet de litige, car les témoins sont pour la plupart vivants. » Et voilà qu’un de ses témoins justement s’indigne.

Dans un article de La Presse (à lire ici), le journaliste Mario Girard dresse un portrait détaillé des plaintes d’Alain Horic envers cet ouvrage. Mario Girard soulève notamment ce passage, en page 509 : « Horic est non seulement un administrateur de carrière, mais il dispose de ressources financières très largement supérieures à celles de Miron, grâce à son salaire de cadre et à des investissements judicieux dans le domaine immobilier. Jusqu’au début des années 1980, Miron pourra profiter d'un compte bancaire, à la Caisse populaire Saint-Louis-de-France, alimenté par Horic, sur lequel il pourra effectuer des retraits et tirer des chèques pour ses dépenses courantes [...] Mais la générosité de Horic ne va pas sans une contrepartie, dont la teneur se révélera plus tard ».

Le procès débutera le 11 avril et la requête de monsieur Horic est claire : 500 000$ pour dommages moraux et la fin de l’impression, de la distribution et de la vente de la biographie de Pierre Nepveu. Un coup difficile pour Boréal qui, après le remous créé par la biographie de Claude Jutras, doit replonger dans les lourdeurs d’un procès. 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. La biographie de Pierre Nepveu sur Miron fait l'objet d'une poursuite