Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
L'exposition Germaine Guèvremont et le Survenant

L'exposition Germaine Guèvremont et le Survenant

Par Isabelle Beaulieu, publié le 02/10/2015

« Chacun de nous porte en soi un Survenant.
C'est l'évasion, c'est tout ce qu'on voudrait faire et qu'on n'accomplit pas. »
Germaine Guèvremont

Le musée du Biophare, situé à Sorel-Tracy dans la région de la Montérégie, présente jusqu’au 20 décembre une exposition sur l’écrivaine et journaliste Germaine Guèvremont (1893-1968), reconnue pour son célèbre roman Le survenant.

Germaine Guèvremont, née Grignon – elle est la cousine de Claude-Henri Grignon, l’auteur d’Un homme et son péché - est native de Saint-Jérôme dans les Laurentides. Elle s’installe cependant à Sorel suite à son mariage avec Hyacinthe Guèvremont, Sorelois d’origine. L’exposition bien garnie montre des photos de jeunesse, des articles de journaux qui traitent de l’auteure et de son œuvre, l’exemplaire personnel du Survenant de Madame Guèvremont, la première édition en France éditée chez Plon en 1946, ses certificats honorifiques, des lettres écrites au poète Alfred Desrochers, qui a d’ailleurs fortement encouragé l’écrivaine à se lancer dans l’écriture d’un roman. Une œuvre à l’acrylique qui s’inspire de l’univers du Survenant a été commandée par le musée à l’artiste Julie Lambert et est représentée sous la forme de six panneaux. L’exposition raconte aussi le parcours de Germaine Guèvremont et par le fait même, fait état des mœurs de l’époque.

Une autre partie de l’exposition est consacrée à la série télévisuelle et montre les costumes, les photos de plateau, etc. Il est aussi possible de regarder un entretien entre Germaine Guèvremont et le réalisateur de l’ONF Pierre Patry.

Paru pour la première fois en 1945, Le survenant est tiré à 3000 exemplaires et est édité à compte d’auteur. Plus qu’un simple roman, il fait partie intégrante de la littérature, de la culture et de l’identité québécoise et il est encore aujourd'hui mis à l’étude dans de nombreuses classes de français. L’œuvre a également été adaptée à la radio de 1947 à 1955 et à la télévision de 1954 à 1960. Le réalisateur Érik Canuel en a fait une version cinématographique en 2005.

Après Sorel-Tracy, l’exposition prendra la route pour le musée régional de Vaudreuil-Soulanges (8 juin au 11 septembre 2016), le Musée Louis-Hémon à Péribonka, la bibliothèque Gabrielle-Roy à Québec et au Musée de Saint-Boniface, au Manitoba.

L’exposition est présentée au Biophare à Sorel-Tracy jusqu’au 20 décembre 2015.
Commissaire : Anne-Marie Dulude 

Biophare

Source : La Presse
Photo: Sorel-Tracy

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. L'exposition Germaine Guèvremont et le Survenant