Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
L’Euguélionne en campagne de sociofinancement

L’Euguélionne en campagne de sociofinancement

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 21/03/2016

L’Euguélionne. C’est le nom d’un des premiers grands livres québécois sur le féminisme, signé par l’auteure Louky Bersianik. À mi-chemin entre le roman et le manifeste, L’Euguélionne soulève le fort patriarcat de la société, sous l’angle d’une extra-terrestre qui débarque sur Terre. Mais l’Euguélionne, c’est également le nom de la future librairie féministe dont on parle depuis presque un mois. En effet, difficile de croire qu’aucune librairie féministe n’avait encore pignon sur rue à Montréal. Mais voilà qu’un groupe de passionnés - étudiants en littérature, en études féministes, libraire ou employé au sein d’une maison d’édition - décident de remédier à la situation, avec comme but de « permettre au féminisme et à la littérature de se rencontrer, d’affirmer une pensée féministe dans l’espace littéraire et dans l’espace politique ainsi que rendre accessibles les ouvrages de réflexions sur les inégalités et les communautés marginalités », soutient Marie-Eve Blais, l’une des instigatrices du projet, dans la vidéo qui explique leur campagne de sociofinancement.

Car effectivement, une campagne de sociofinancement est en cours depuis le 14 mars dernier. Leur objectif est d’accumuler 25 000$ sur cette plate-forme. Et en seulement huit jours, 55% du montant, soit 13 758$, ont été accumulés! « L’argent ira à monter les collections, aménager le local et préparer l’ouverture », explique Nicolas, un autre des membres fondateurs, prouvant que la cause féministe se déploie au-delà de la gent féminine uniquement. La ventilation des frais se retrouve bien détaillée sur le site de sociofinancement : https://www.indiegogo.com/projects/pour-lancer-l-euguelionne-librairie-feministe#/ . Il est à noter que les 25 000$ ne couvrent par l’entièreté de leur besoins financiers, puisqu’ils estiment que 75 000$ seront nécessaires pour démarrer le projet.

Actuellement, le processus est donc bien entamé. Le groupe en est dans ses recherches à l’étape de dénicher un local. Leur objectif : en trouver un dans Centre-Sud, un quartier central fort en diversités culturelle et sexuelle, et qui n’a encore aucune librairie indépendante sur son territoire. C’est sous la formule de coopérative de solidarité à but non lucratif que sera érigé cette librairie, qui comprendra du livre usagé et neuf, des essais comme des romans et des BD, pour un public jeunesse comme adulte. Bref, ce sera une adresse incontournable. 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. L’Euguélionne en campagne de sociofinancement