Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
L’apparition Murakami

L’apparition Murakami

Publié le 07/05/2013

C’est à croire qu’il était aussi attendu que Sa Sainteté. On en parle dans plusieurs médias littéraires comme d’un événement majeur, à tout le moins inaccoutumé. C’est qu’Haruki Murakami, cet écrivain japonais qui a vendu 350 000 exemplaires en trois semaines de son nouveau roman Le sans couleur Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage, à l’habitude de se faire plutôt discret.

Ce lundi 6 mai 2013, il s’est exprimé publiquement pour la première fois depuis 18 ans à l’Université de Kyoto. Il participait à une conférence donnée en honneur à son ami psychologue décédé Hayao Kawai. Le titre en était « Regarder l’âme et l’écrire », ce qui reflète bien l’univers murakamien, riche de sens et de subtilité. C’est par un tirage au sort que 500 adeptes ont pu assister à ce qui fut une rencontre émouvante entre des lecteurs et leur écrivain.

Sans extravagance, Haruki s’est pointé en tenue aisée, portant pantalon rose, chaussures bleues et veste vert clair. Il a expliqué la rareté de ses apparitions publiques par le fait qu’il préfère garder l’anonymat dans la vie de tous les jours, profitant de se balader comme n’importe quel quidam. "S'il vous plaît, considérez-moi comme une espèce en voie de disparition et contentez-vous de m'observer tranquillement de loin (...) Si éventuellement vous essayez de me parler ou de me toucher, je peux être intimidé et vous mordre. Alors s'il vous plaît soyez prudents".

Humoristique donc, mais aussi pénétrant quand il se colle à l’écriture. "Écrire un roman, c'est comme aller au fond d'un deuxième sous-sol très sombre dont vous ne connaissez pas l'issue." Son dernier roman met en scène un jeune homme qui est confronté à des souvenirs douloureux qui le mènera à chercher de l’aide. La première phrase témoigne du reste : "Du mois de juillet de sa deuxième année d'université au mois de janvier de l'an suivant, Tsukuru Tazaki a vécu en ne songeant presque qu'à une chose : mourir". Pour l’heure, il faudra prendre son mal en patience car la date de la traduction en français ne semble pas encore fixée.

On peut par contre se rabattre sur la (re)lecture du sublime Chroniques de l’oiseau à ressort ou du non moins percutant Kafka sur le rivage.

Source : Metro France

le libraire - Murakami : meilleur vendeur avant parution 

Site d'Haruki Murakami

 Isabelle Beaulieu

isbeaulieu@hotmail.com

 

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. L’apparition Murakami