Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Fermeture des Messageries Benjamin

Fermeture des Messageries Benjamin

Par Isabelle Beaulieu, Les libraires, publié le 14/01/2014

Près d’un siècle après sa création, les Messageries de Presse Benjamin, important distributeur de magazines et de livres au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et au Labrador fermeront définitivement leurs portes le 4 avril prochain. Ce sont 225 pertes d’emploi qui sont à prévoir. Fondée en 1917 à Bois-des-Fillion par Charles Benjamin, l’entreprise est actuellement gérée par son petit-fils, Paul Benjamin. Même si les activités profitent encore d’une certaine rentabilité, monsieur Benjamin aime mieux voir venir. « Depuis plusieurs années, ça baissait en moyenne de 10 % par année. On a vécu une transformation du marché. [...] Je préfère faire correctement les choses maintenant. “Faillite” n’est pas un mot de mon vocabulaire. » La suite sera assurée par six différents distributeurs, Socadis sera celui qui prendra la relève en ce qui concerne les livres.

En plus des magazines bien connus Châtelaine, L’actualité, Elle Québec, Coup de pouce, etc., les Messageries Benjamin distribuent de nombreuses maisons d’édition, dont La Courte Échelle et La Semaine.

La fermeture imminente des Messageries Benjamin s’ajoute à celle de Distribution de livres Mirabel (DLM) survenue en décembre 2012. Cette dernière a cependant mené à la création de La boîte de diffusion qui en partenariat avec Prologue distribue 32 éditeurs européens et 8 éditeurs québécois.

Sources:

LeDevoir

LesAffaires

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Fermeture des Messageries Benjamin