Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Deux nouvelles librairies indépendantes : joie!

Deux nouvelles librairies indépendantes : joie!

Par Dominique Lemieux, Les libraires, publié le 07/12/2015

Le renouveau en librairie se confirme. Après de récents cas de relèves réussies (Au boulon d’ancrage, Côte-Nord, Du Square, Pantoute, etc.), deux nouvelles librairies ouvrent leurs portes ces jours-ci. Deux arrivées rafraîchissantes pour le milieu du livre!

Librairie L’Arlequin à Saint-Sauveur


À compter du 9 décembre prochain, les gens de Saint-Sauveur pourront finaliser – ou commencer, c’est selon – leurs achats de Noël par un détour dans la nouvelle librairie L’Arlequin. Cette librairie de 1000 pieds carrés, située au 4, rue Lafleur Sud, devrait à terme compter 12 000 titres.

L’enthousiasme du propriétaire des lieux, Christian Huron, est contagieux. Originaire de Lille dans le nord de la France, Christian Huron débarque au Québec en 1992. Changement de territoire, changement de carrière. « Je travaillais dans le domaine de la construction en France et j’ai profité de mon immigration pour faire une réorientation de carrière. », explique-t-il dans un échange de courriel. Il œuvre tour à tour en librairie (Alire, à Longueuil), puis au Salon du livre de Montréal. Il devient rapidement représentant chez Édipresse, puis, en 2001, il intègre l’équipe de Flammarion où il agira comme représentant pendant 14 ans.

Il raconte ainsi la suite : « Souhaitant du changement, j’ai décidé d’ouvrir une librairie à Saint-Sauveur à la faveur de la vente de mon duplex à Montréal. J’ai été représentant dans les Laurentides pendant 4-5 ans ce qui m’a permis de découvrir le potentiel de cette région. L’accueil de la communauté est à ce jour très chaleureux et positif, et Saint-Sauveur est une ville très dynamique. »

La préparation du commerce a été exigeante. Il a heureusement pu compter sur des amis. Depuis une semaine, il a embauché une libraire d’expérience, Dominique Blondeau, qui lui prêtera main-forte.

Pour assurer le succès de son projet, Christian Huron misera sur une gestion rigoureuse de son stock et un service rapide de commande : « Les gens du coin sont très allumés, ce qui est vraiment stimulant, et si le sourire est important, la façon de travailler le sera tout autant, car c’est une clientèle exigeante. » En préouverture depuis une semaine, il constate une demande assez pointue pour des essais et romans de tous genres venant de paraître. Pour agrémenter la librairie, il compte également présenter quelques œuvres d’artistes de la région.

Déjà, les projets s’accumulent. Il tiendra notamment une séance de signature avec le sympathique sommelier Jacques Orhon le 19 décembre prochain. « Je suis sur l’adrénaline depuis deux mois, mais heureux du travail accompli et du résultat. Je dois me retenir lorsque j’accueille mes clients, afin qu’ils ne se sentent pas trop bousculés par mon excès d’enthousiasme. C’en est plutôt drôle. Dominique, ma libraire, est heureuse d’avoir trouvé un emploi dans sa région et dans son domaine. Bref, je nage en plein bonheur et cela me permet de surmonter aisément la fatigue. Je vais aimer ça. » Une énergie contagieuse, disions-nous d’entrée de jeu…

Nous lui souhaitons une superbe inauguration le mercredi 9 décembre, et un bon succès pour la suite!

Librairie Mosaïque à Toronto


La ville de Toronto avait été décimée au cours des dernières années, perdant tour à tour ses trois librairies francophones. Un an après la fermeture de la dernière (la Maison de la presse), une nouvelle librairie a ouvert ses portes dans l’édifice de l’Alliance française, au 24 Spadina Road, à proximité du centre-ville. La librairie Mosaïque permettra donc aux francophones et francophiles de trouver des lectures variées et appropriées, et ce, dans un endroit inspirant. La librairie devrait ainsi offrir entre 10 000 et 15 000 titres de tous types.

Le fait de se trouver dans les locaux de l’Alliance française est un avantage indéniable, car ce lieu est déjà fréquenté par un grand nombre d’étudiants, en plus des nombreux spectateurs présents lors d’événements culturels.

La copropriétaire du lieu, Happie Testa, qui possède également Rainbow Caterpillar, une librairie spécialisée en littérature jeunesse dans la Ville-Reine, est très enthousiaste devant son projet. Dans une entrevue à Radio-Canada, elle a déclaré : « Chaque fois que l’on a travaillé avec la communauté francophone, cela a été un gros succès. Il faut aller chercher la communauté francophone, sortir de sa librairie. »

Nous souhaitons tout le succès mérité à ce projet nécessaire!

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Deux nouvelles librairies indépendantes : joie!