Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Déménagement de la librairie L'Écume des jours dû à la demande croissante de livres en anglais

Déménagement de la librairie L'Écume des jours dû à la demande croissante de livres en anglais

Par Isabelle Beaulieu, publié le 23/07/2014

Autres portes qui se ferment aujourd’hui au Québec dans le monde des librairies, celle de L’Écume des jours située dans le quartier du Mile End. Quinze ans après son ouverture, elle n’a cessé de voir décliner son chiffre d’affaires depuis les cinq dernières années. Elle déménagera cependant au 420, rue Villeray à compter du 1er août dans un quartier à la clientèle francophone plus nombreuse.

Car l’augmentation croissante de la demande de livres anglophones est mise en cause. « On a essayé de faire entrer des livres en anglais, mais on est des libraires formés en français. On connaît les éditeurs, les distributeurs français » dit Maryse Dubois au journal La Presse, la copropriétaire de la librairie avec son compagnon de vie Roger Chénier. Les clients se retournaient donc vers Drawn and Quarterly qui se trouvent à une rue de leur librairie et qui ont aussi garni leurs tablettes de livres francophones.

L’hypothèse de cette hausse de la demande anglophone est difficile à vérifier statistiquement puisque l’Observatoire de la culture et des communications du Québec ne recense pas les livres anglophones vendus. Mais il n’en reste pas moins que les libraires constatent le phénomène. Katherine Fafard de l’Association des libraires du Québec nous informe qu’« à la librairie Carcajou, à Rosemère, on a fait entrer 6000 titres en anglais en raison de la demande ». Quant à l'avènement du numérique, il n'y serait pas pour grand-chose concernant le triste sort actuel des librairies puisqu'il ne représente que 2% de la vente totale des livres.

Pendant ce temps-là à Toronto, La Maison de la presse, dernière librairie francophone de la ville, pliait boutique hier. « Depuis 10 ans, on n'a pas eu une année qui a été profitable » a déclaré Gérald Savaria, le président de la chaîne propriétaire LS Travel Retail.

Décidément, le milieu du livre est éprouvé et devra continuer à déployer ses forces pour demeurer vivant.

Facebook de L'Écume des jours

Sources :

La Presse

Radio-Canada

Photo : www.imtl.org

ibeaulieu@leslibraires.ca 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Déménagement de la librairie L'Écume des jours dû à la demande croissante de livres en anglais