Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Découverte de deux poèmes de Tolkien

Découverte de deux poèmes de Tolkien

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 17/02/2016

Voilà une nouvelle qui ravira les fans de Tolkien : le chercheur Wayne Hammond a fait une trouvaille intéressante en dénichant deux poèmes signés Tolkien, publiés dans le magazine Abingdon Chronicle en 1936, alors qu’il était enseignant à l’université d’Oxford.

Sur le site The Guardian, on retrouve les détails de cette découverte, notamment que le poème The Shadow Man serait la première version d’un texte qui sera ensuite publié, en 1962, dans The Adventures of Tom Bombadil. Pour ceux qui lisent l’anglais, on vous dévoile qu’il y est écrit : “A man who dwelt alone/ beneath the moon in shadow”, who “sat as long as lasting stone,/and yet he had no shadow”. When “a lady clad in grey” arrives, he wakes, and “clasped her fast, both flesh and bone;/and they were clad in shadow”.

Le second poème porte quant à lui le titre de Noel qui cadrerait bien, dit-on, dans la Terre-du-Milieu et qui parle d’un seigneur des neiges.

Et, tant qu’à parler d’œuvre inconnu ou méconnu, vous saviez qu’il avait écrit un album jeunesse, Monsieur Merveille? Le libraire Thiery Parrot, de la librairie Pantoute, nous en parlait en termes élogieux : « Écrit et illustré par Tolkien lui-même, Monsieur Merveille surprendra probablement les fans du ''Seigneur des anneaux''. Ce livre reproduit en fac-similé le manuscrit original, lequel avait été conçu pour ses propres enfants. Il est donc en anglais, mais une traduction fidèle a été ajoutée. Il s’agit d’une histoire assez longue, mais toute simple: Monsieur Merveille se procure une nouvelle voiture, et de là s’enchaînent des aventures rocambolesques. Monsieur Merveille regorge de personnages, pour la plupart inspirés du quotidien des Tolkien; quelques-uns sont chimériques, tout droit sortis de l’imaginaire du célèbre professeur anglais. Cet ouvrage représente davantage une curiosité littéraire qu’un chef d’oeœuvre, mais la beauté de la chose est qu’on devrait prendre exemple sur lui et créer, pour le plaisir de nos enfants. Dès 5 ans » 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Découverte de deux poèmes de Tolkien