Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Bilan d’un (extraordinaire) 12 août

Bilan d’un (extraordinaire) 12 août

Par Dominique Lemieux, Les libraires, publié le 14/08/2017

Le succès de la journée du 12 août est incontestable. Suffit de poser la question aux libraires de partout au Québec : nombre incroyable de visiteurs chez plusieurs, record de vente chez certains, sections complètement dégarnies chez d’autres. Les descriptions convergent vers un verdict identique : le 12 août 2017 fut une réussite. Cet événement rassembleur devient une tradition à part entière, probablement l’une des plus belles célébrations pour les amoureux du livre et de la lecture! Les écrivains québécois méritent toute l’attention qu’on leur accorde alors, car le territoire est majestueusement peuplé de talents distinctifs.

Le 12 août est une journée de rêve. Certains la comparent à la veille de Noël. En fait d’achalandage, en fait de broue dans le toupet, c’est vrai. Mais en fait d’expérience, c’est complètement autre chose. Le 24 décembre, les gens sont à bout de souffle, courant d’un côté et de l’autre pour compléter leur liste d’emplettes, ne rêvant qu’à une chose : en finir le plus vite possible. Noël en août, c’est bien différent.

La beauté du 12 août, c’est qu’il s’agit de VOTRE journée. Vous vous déplacez en librairie, parés pour le dépaysement, sans pression aucune. Vous venez sur le site leslibraires.ca en planifiant déjà votre moment de détente où les livres achetés deviendront les personnages principaux. Vous vous faites plaisir. Et, par la bande, vous nous rendez tellement heureux. Les rencontres, les conseils partagés, les sourires échangés, les fous rires, les discussions passionnées, les « À bientôt »… Voilà autant de précieux moments.

Ces derniers jours, on ne savait trop à quoi s’attendre. L’événement Facebook ne comptait pas 2000 participants, loin de la dizaine de milliers des premières années. Certains craignaient un déclin de l’effervescence. Les libraires s’activaient en bonifiant leur section de livres québécois ou en préparant des animations particulières, mais ne savaient pas trop à quoi s’attendre. Alea jacta est.

Puis la nuit du 11 est tombée. Sur le site leslibraires.ca, ça a commencé à 00h12 avec une lectrice de Gatineau qui a opté pour Pourquoi pars-tu, Alice? de Nathalie Roy, puis ça n’arrêtait plus. Ça s’est conclu à 23h58 avec une visiteuse de Montréal-Nord qui a craqué pour un trio de choix (Conversations avec un garçon curieux de Michel Tremblay, La mesure d’un continent de Raymonde Litalien et Denis Vaugeois et Les luttes fécondes de Catherine Dorion). Entre les deux, ce fut une pétarade d’amour brut pour la littérature québécoise et la librairie indépendante.

Des libraires de partout au Québec ont aussi partagé leur joie. Partout, les gens étaient au rendez-vous, enthousiastes, heureux, curieux. Les librairies vibraient au rythme des passants; les libraires dodelinaient d’un client à l’autre toujours prêts à livrer des suggestions ou à répondre aux questions.

Il faut dire que maintenant plusieurs libraires ajustent leurs vacances pour s’assurer d’être présent le 12 août. Parce qu’être libraire, c’est une chance. C’est surtout un véritable bonheur lorsque cela permet de tisser des liens avec les gens de sa communauté. Le 12 août, c’est chaque année comme une piqûre qui rappelle aux libraires pourquoi ils ont choisi de faire ce métier.

Et cela ne peut exister que grâce à vous. On ne peut donc que vous remercier, lecteurs de partout, pour votre confiance, votre contagieuse énergie, et votre fidélité aux librairies indépendantes. Vos chemins croisent de plus en plus souvent celui de votre librairie de proximité et c’est extrêmement valorisant de constater que ce lien s’accentue davantage chaque année.

Et sur leslibraires.ca?

La plateforme Web a pulvérisé tous ses records de fréquentation et de vente. Et de loin. C’est plus de 90% d’augmentation par rapport à la précédente édition. Les livres québécois acquis ne se comptent pas en dizaine, ni même en centaine, mais en millier. Ce n’est pas anodin! En 24 heures, nous avons vendu autant que les neuf journées précédentes rassemblées.

La curiosité monstre impressionne : par exemple, jamais notre site n’avait autant vendu de recueils de poésie, jamais n’avait-on vu autant de variété de choix. Près de 90% des livres achetés étaient québécois. Les acheteurs venaient de partout au pays, et parfois de l’extérieur de nos frontières (États-Unis, France, etc.). Les gens achetaient principalement en format papier, mais 20% des commandes étaient néanmoins en format numérique.

Parmi les 493 livres québécois différents acquis pendant ce 12 août sur la plateforme Web, certains se sont distingués. Voici donc les 20 meilleurs vendeurs de la journée sur leslibraires.ca :

  1. Le plongeur de Stéphane Larue (Le Quartanier)
  2. Taqawan d’Éric Plamondon (Le Quartanier)
  3. Et au pire, on se mariera de Sophie Bienvenu (La Mèche)
  4. La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette (Marchand de feuilles)
  5. L’enfant mascara de Simon Boulerice (Leméac)
  6. Amqui d’Eric Forbes (Héliotrope)
  7. Abattre la bête de David Goudreault (Stanké)
  8. Une patate à vélo d’Élise Gravel (La courte échelle)
  9. Un outrage mortel de Louise Penny (Flammarion Québec)
  10. La déesse des mouches à feu de Geneviève Pettersen (Le Quartanier)
  11. Je voudrais qu’on m’efface d’Anaïs Barbeau-Lavalette (BQ)
  12. Les petites tempêtes de Valérie Chevalier (Hurtubise)
  13. L’inéducation de Joëlle Tremblay (Somme toute)
  14. Déterrer les os de Fanie Demeule (Hamac)
  15. Souffler dans la cassette de Jonathan Bécotte (Leméac)
  16. De bois debout de Jean-François Caron (La Peuplade)
  17. Petite laine d’Amélie Panneton (Ta Mère)
  18. Camarade, ferme ton poste de Bernard Émond (Lux)
  19. Prague de Maude Veilleux (Hamac)
  20. Autopsie d’une femme plate de Marie-Renée Lavoie (XYZ), ex aequo avec À l’abri des hommes et des choses de Stéphanie Boulay (Québec Amérique)

Je ne saurais conclure sans remercier les deux concepteurs-organisateurs de l’événement, Patrice Cazeault et Amélie Dubé, deux écrivains qui consacrent tant d’énergie à cette journée. Ils écrivent peut-être un peu moins à cause de cela, mais chose certaine, ils compensent en faisant lire des milliers de personnes!

Merci spécial également aux libraires du Québec et à chaque membre de l’équipe de notre magnifique coopérative, qui ont œuvré avec énergie pour célébrer cette journée de belle façon.

À l’an prochain!

 

Voir tous les livres achetés

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Bilan d’un (extraordinaire) 12 août