Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
16 livres dans la course aux Oscars 2015

16 livres dans la course aux Oscars 2015

Par Dominique Lemieux, Les libraires, publié le 29/01/2015

Dans un peu moins d’un mois, Hollywood s’habillera chic, chic, chic en prévision de la 87e cérémonie de remise des Oscars. Partout, on discourra des gagnants et perdants de la soirée, des faux-pas vestimentaires, des discours inspirés (ou non) et de la longueur de la soirée. La revue Les libraires, elle, souhaite cependant rendre hommage aux écrivains qui, grâce à un livre écrit dans un café du coin ou dans la solitude d’une maison de campagne, ont réussi à séduire un producteur ou un réalisateur. Voici un tour d’horizon des films adaptés d’un livre présents dans la course aux Oscars.

 

American Sniper : Adaptation de American Sniper de Chris Kyle (Nimrod)

Chris Kyle est le sniper le plus redoutable de toute l'histoire militaire américaine. Surnommé « Al-Shaitan » (le Diable) par ceux qu'il traquait et « la Légende » par ses frères d'armes des Navy SEALs, il est crédité de 255 ennemis tués. Témoin des atrocités de la guerre et de la malveillance d'un ennemi fanatique, il livre un récit brut et dévoile au grand public son quotidien de SEAL et de sniper, mais aussi les conséquences de celui-ci sur sa vie personnelle.

Réalisation : Clint Eastwood

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleur Film, Meilleur Acteur – rôle principal (Bradley Cooper), Meilleure adaptation, Meilleur Montage, Meilleur montage sonore, Meilleur mixage sonore.

 

The Imitation Game : Adaptation de Alan Turing d’Andrew Hodges (Michel Lafon)

Génie de l'informatique et héros de la Seconde Guerre mondiale, Alan Turing est célèbre pour avoir décrypté les communications codées de l'armée allemande en venant à bout d'Enigma, la machine de chiffrement utilisée par les nazis, réputée inviolable. Il faut dire que lorsqu'il « casse » le code secret allemand, à 30 ans, le mathématicien n'en est pas à son premier coup d'éclat. Déjà, en 1936, il a dessiné les contours d'une première machine programmable capable d'effectuer n'importe quel calcul mathématique : l'ancêtre de l'ordinateur. Après-guerre, Alan Turing poursuit ses recherches et se consacre en pionnier aux possibilités offertes par l'intelligence artificielle. Mais l'ex-héros national est persécuté à cause de son homosexualité et est condamné en 1952 à la castration chimique. Deux années plus tard, à l'âge de 41 ans, Alan Turing met fin à ses jours en croquant une pomme empoisonnée au cyanure.

Réalisation : Morten Tyldum

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleur Film, Meilleur Acteur – rôle principal (Benedict Cumberbatch), Meilleure actrice – rôle de soutien (Keira Knightley) Meilleure réalisation, Meilleure adaptation, Meilleur Montage, Meilleure bande sonore, Meilleur design de production.

 

The Theory of Everything : Adaptation de Voyager vers l’infini de Jane Hawking (Terra Nova, à paraître en avril 2015)

La vie du scientifique Stephen Hawking par sa femme, Jane : leur mariage à peine sortis de l'université, la maladie, leurs enfants, l'échec du mariage, la transformation de leur amour en amitié, etc. Porté à l'écran en mars 2015.

Réalisation : James Marsh

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleur Film, Meilleur acteur – rôle principal (Eddie Redmayne), Meilleure actrice – rôle principal (Felicity Jones), Meilleure adaptation, Meilleure bande sonore.

 

The Grand Budapest Hotel : Inspiré par les écrits de Stefan Zweig

Réalisation : Wes Anderson

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleur Film, Meilleure bande sonore. Meilleure cinématographie, Meilleurs costumes, Meilleure réalisation, Meilleur montage, Meilleurs maquillages et coiffures, Meilleur design de production, Meilleur scénario original.

 

 

Still Alice : Adaptation de L’envol du papillon de Lisa Genova (Presses de la cité, épuisé)

Titulaire d'une chaire de neuropsychologie à Harvard, Alice, à 50 ans, attribue ses amnésies au stress et à la ménopause. Jusqu'au jour où elle se retrouve désorientée. À l'issue de tests médicaux, le diagnostic tombe : elle est atteinte d'une forme précoce de la maladie d'Alzheimer. Elle, ses deux filles et son mari John vont entamer une descente dans l'enfer de la maladie.

Réalisation : Richard Glatzer et Wash Westmoreland

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleure actrice – rôle principal (Julianne Moore).

 

 

Gone Girl : Adaptation de Les apparences de Gillian Flynn (Sonatine)

Nick et Amy forment un couple modèle. Frappés par la crise financière, ils sont obligés de quitter leur vie de rêve à Manhattan pour s'installer dans la ville natale de Nick dans le Missouri. Pour leur cinquième anniversaire de mariage, une mauvaise surprise attend celui-ci : leur maison est saccagée et Amy est portée disparue.

Réalisation : David Fincher

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleure actrice – rôle principal (Rosamund Pike).

 

Wild : Adaptation de Wild de Cheryl Strayed (Arthaud)

Ancienne toxicomane ayant vécu la disparition précoce de sa mère et une séparation compliquée, Cheryl a décidé de parcourir seule le chemin des crêtes du Pacifique, long de 1.700 km et réputé difficile.

Réalisation : Jean-Marc Vallée

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleure actrice – rôle principal (Reese Witherspoon), Meilleure actrice – rôle de soutien (Laura Dern).

 

Into the Woods : Inspiré par les contes pour enfants des frères Grimm

Réalisation : Rob Marshall

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleure actrice – rôle de soutien (Meryl Streep), Meilleurs costumes, Meilleur design de production.

 

 

The Boxtrolls : Adaptation de Les chroniques de Pont-aux-Rats d’Alan Snow (Nathan)

Arthur vit sous terre avec son grand-père adoptif, dans la petite ville industrielle de Pont-aux-Rats. Le monde de la surface, avec ses humains, ses usines et jardins potagers, recouvre le monde souterrain, où s'activent quantité d'êtres insolites, ainsi que l'affreux Grapnard et la très secrète Guilde Fromagère, qui chasse les fromages sauvages.

Réalisation : Graham Annable et Anthony Stacchi

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleur film d’animation.

 

How to Train Your Dragon 2 : Adaptation de la série « Harold et les dragons » de Cressida Cowell (Casterman)

Harold Horrib'Haddock III est un petit Viking qui vit sur l'île de Beurk avec sa tribu, les Hooligans hirsutes. Pour devenir membre officiel de la tribu, Harold doit accomplir un rite délicat : capturer et apprivoiser un dragon.

Réalisation : Dean DeBlois

Finaliste aux Oscars dans les catégories : Meilleur film d’animation.

 

Unbroken : Adaptation de Invincible de Laura Hillenbrand (Presses de la Cité)

Biographie de Louis Zamperini, né à New York en 1917 dans une famille pauvre, qui se consacra à la course de fond avant de participer aux jeux Olympiques de 1936. Engagé en 1941, il est fait prisonnier dans un camp de travail japonais, d'où il sort traumatisé. Sombrant dans l'alcool et la violence à son retour aux États-Unis, il se sauvera une nouvelle fois grâce à l'athlétisme.

Réalisation : Angelina Jolie

Finalistes aux Oscars dans les catégories : Meilleure cinématographie, Meilleur montage sonore, Meilleur mixage sonore.

 

 

Inherent Vice : Adaptation de Vice caché de Thomas Pynchon (Seuil)

Shasta, l'ancienne compagne du détective privé Doc Sportello, lui demande de l'aide, car elle craint pour la vie de son amant, le milliardaire Mickey Wolfmann. Dans le même temps, Tariq Khalil qui appartient à un gang noir américain, demande à Doc Spotello de retrouver un ancien camarade de prison, Glen Charlock qui fait partie du service d'ordre de Mickey Wolfmann.

Réalisation : Paul Thomas Anderson

Finalistes aux Oscars dans les catégories : Meilleurs costumes, Meilleure adaptation.

 

 

Maleficient : Adaptation de La belle au bois dormant de Charles Perrault

À sa naissance, une jeune princesse se voit offrir plusieurs dons par des fées. Mais l'une d'elles lui jette un mauvais sort. Si elle se pique au fuseau, elle s'endormira pour cent ans et seul un prince charmant pourra la réveiller en l'embrassant.

Réalisation : Robert Stromberg

Finalistes aux Oscars dans les catégories : Meilleurs costumes.

 

 

Guardians of the Galaxy : Adaptation de la série « Les gardiens de la galaxie » deDan Abnett et Andy Lanning

Les héros cosmiques Star-Lord, Drax le destructeur, Rocket Raccoon, Gamora, Adam Warlock et Quasar se liguent pour lutter contre les Skrulls.

Réalisation : James Gunn et Andy Lanning

Finalistes aux Oscars dans les catégories : Meilleurs maquillages et coiffures, Meilleurs effets visuels.

 

The Hobbit : The Battle of the Five Armies : Adaptation de Le hobbit de J.R.R. Tolkien

Les aventures de Bilbo Baggins, un petit être paisible entraîné dans la poursuite d'un trésor par le magicien Gandalf et treize nains.

Réalisation : Peter Jackson

Finalistes aux Oscars dans les catégories : Meilleur montage sonore.

 

                                                                                                                                                     Dawn of the Planet of the Apes : Adaptation de La planète des singes dePierre Boulle

Un grand classique de la science-fiction et du roman d'aventures, paru pour la première fois en 1964. Sur une nouvelle planète habitée par des singes, un homme doit faire la preuve de son humanité...

Réalisation : Matt Reeves

Finalistes aux Oscars dans les catégories : Meilleurs effets visuels.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. 16 livres dans la course aux Oscars 2015