Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
10 auteurs de la Suisse à découvrir

10 auteurs de la Suisse à découvrir

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 28/04/2016

Le Salon du livre et de la presse de Genève ouvrait ses portes hier. Il aura cours jusqu'au 1er mai. Rappelons qu'une délégation de Québec édition y est sur place afin de faire la promotion de la littérature québécoise auprès du public suisse, fort intéressé par les œuvres d'ici. Saisissons l’occasion pour découvrir la littérature suisse et pour faire un petit tour d’horizon d’auteurs helvètes, entre classiques et contemporains.

[Sauf indication, les résumés sont ceux des éditeurs]

 

Jean-Jacques Rousseau 
Les rêveries du promeneur solitaire 

"Me voici donc seul sur la terre, n'ayant plus de frère, de prochain, d'ami, de société que moi-même." Après le temps des Confessions vient celui des Rêveries, où Jean-Jacques retrouve la plénitude de soi et engage par l'écriture une réflexion sur l'introspection et les limites de la reconstitution du passé.

 

Nicolas Bouvier
L'usage du monde 

À l’été 1953, un jeune homme de vingt- quatre ans, fils de bonne famille calviniste, quitte Genève et son université, où il suit des cours de sanscrit et d’histoire médiévale puis de droit, à bord de sa Fiat Topolino. Nicolas Bouvier a déjà effectué de courts voyages ou des séjours plus longs en Bourgogne, en Finlande, en Algérie, en Espagne, puis en Yougoslavie, via l’Italie et la Grèce. Cette fois, il vise plus loin : la Turquie, l’Iran, Kaboul puis la frontière avec l’Inde. Il est accompagné de son ami, Thierry Vernet, qui documentera l’expédition en dessins et croquis. Ces six mois de voyage à travers l’Anatolie, l’Iran puis l’Afghanistan donneront naissance à l’un des grands chefs-d’oeuvre de la littérature dite « de voyage », « L’Usage du monde ».

 

Joël Dicker
La vérité sur l'affaire Harry Quebert  

A New York, au printemps 2008, alors que l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d'avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d'écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l'américaine, La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l'Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

 

Johanna Spyri
Heidi 

Heidi est une petite fille orpheline qui a perdu ses parents lorsque elle était très jeune, et qui a été élevée par sa Tante Dette. Mais un jour, sa Tante décide de tenter sa chance et de partir travailler en ville, et confie Heidi) son Grand-Père. Heidi part donc habiter sur un alpage en Suisse, avec son Grand-père qu’elle connaît à peine. Celui-ci est un vieil homme bourru, qui ne descend que très rarement au village et qui aime la solitude : il voit l’arrivée d’Heidi d’un mauvais œil et craint qu’elle ne vienne déranger sa tranquillité…

 

Philippe Jaccottet
L’obscurité

L'ancien élève, ou mieux, le disciple d'un grand philosophe, dont l'enseignement et la bienveillance personnelle ont joué un rôle capital dans sa vie, revient d'un long séjour à l'étranger et son premier soin est de revoir son maître. Après de longues recherches, il découvre sa retraite. La découverte est navrante : ce brillant esprit, ce savant admiré et fêté, cet amoureux fougueux et romanesque, ce père enfin, ont fait place à une espèce d'animal farouche qui vit seul dans l'obscurité, replié sur lui-même en une sorte d'attente provocante et révoltée de la mort. Car cet homme est une victime de l'idée de la mort ; elle s'est emparée de son esprit au point que toute activité, toute vie affective lui sont devenues impossibles. Aucune des hautes pensées qu'il inculquait jadis à ses élèves n'a eu de pouvoir contre l'horreur de cet anéantissement inéluctable. Il répond aux questions gênées de son disciple par des phrases comme : "Rien n'est vrai, rien n'est hormis le mal de le savoir". 

Martin Suter
Le Cuisinier

Maravan, un réfugié tamoul travaille au Huwyler, un restaurant suisse fréquenté par le monde de la presse et de la finance. Au Sri Lanka, Maravan était un cuisinier prometteur spécialisé dans les préparations ayurvédiques. En Suisse, il s'exerce à la cuisine moléculaire, en tentant chez lui des expériences sophistiquées. L'emprunt d'un ustensile de cuisine lui vaut d'être renvoyé du restaurant.

 

Metin Arditi
La confrérie des moines volants

Russie, 1937. Le régime désire mettre fin à l’influence de l’Église orthodoxe. Pas très doués pour les demi-mesures, les hommes de Staline pillent les lieux de culte et entrainent des milliers d’hommes de foi vers la mort. Une poignée de moines se cachent en forêt, le reclus Nikodime à leur tête, se donnant pour mission de récupérer les trésors liturgiques volés par les artisans des massacres. Cette histoire, véridique, est habilement développée par Arditi dans un triptyque nous amenant des actions de la confrérie à la résolution de cette affaire oubliée par un photographe, soixante-trois ans plus tard. L’auteur du Le Turquetto est en contrôle de ce récit de conviction, usant d’habiles procédés afin de nous servir une parcelle d’histoire à la fois. [Texte de Simon Gaudreau, librairie Livres en tête]

 

Antoinette Rychner
Le prix

Une fois de plus, il n'a pas remporté le Prix ! Celui pour lequel il travaille sans relâche, celui qui fait tout le sens de son existence... Nous voilà plongés dans l'esprit tourmenté d'un sculpteur de « Ropfs » ? étranges créatures mi-organiques, mi-artisanales qui surgissent de son nombril. Son désir d'absolu se heurte aux perpétuelles demandes d'amour et d'attention de sa femme et de son fils Mouflet. Que dire alors de la naissance de Remouflet qui s'annonce, et va de nouveau tout bouleverser, jusqu'au drame...À travers un monologue intérieur halluciné et cocasse, l'auteur nous embarque dans une épopée domestique où le réel s'évertue à battre en brèche la volonté d'exister pour soi. Et pose des questions qui nous concernent tous : comment concilier vie familiale, professionnelle, quotidienne, et vie intérieure ? On rêve parfois aux grandes choses qu'on accomplirait, si l'on vivait dans la solitude... Mais que ferions-nous vraiment, séparés de ceux qui nous entourent, nous encombrent et nous aiment ?Un premier roman à l'humour ravageur, illuminé d'éclairs de tendresse.

 

Noëlle Revaz
Efina

"Madame, Je me permets de vous écrire suite à notre rencontre de l’autre soir. Il me semble que c’est à vous, pardon si je n’en suis pas certain, que j’ai il y a des siècles expédié ce message. Si c’est le cas et si vous vous en souvenez, je vous prie de m’en excuser. C’était un geste de jeunesse irréfléchi et stupide et je ne pensais pas un mot de ce que j’y exprimais. L’autre soir je l’ai bien compris, dès que je vous ai vue assise, vous n’êtes pas celle que je supposais. Avec mes salutations théâtrales, non, avec mes salutations plus distinguées, non les meilleures, non les plus cordiales, non. Avec mes salutations, T." T est un comédien célèbre, Efina une de ses admiratrices. Une lettre qu'ils avaient tous deux oubliée les pousse à s'écrire et à se revoir. Ils entament alors une liaison faite d'attirance et d'éloignements qui les obsédera toute une vie.

 

Hermann Hesse
Siddhartha

Un jour vient où l'enseignement traditionnel donné aux brahmanes ne suffit plus au jeune Siddhartha. Quand des ascètes samanas passent dans la ville, il les suit, se familiarise avec toutes leurs pratiques mais n'arrive pas à trouver la paix de l'âme recherchée. Puis c'est la rencontre avec Gotama, le Bouddha. Tout en reconnaissant sa doctrine sublime, il ne peut l'accepter et commence une autre vie auprès de la belle Kamala et du marchand Kamaswani. Les richesses qu'il acquiert font de lui un homme neuf, matérialiste, dont le personnage finit par lui déplaire. Il s'en va à travers la forêt, au bord du fleuve. C'est là que s'accomplit l'ultime phase du cycle de son évolution. Dans le cadre d'une Inde recréée à merveille, écrit dans un style d'une rare maîtrise, Siddhartha, roman d'une initiation, est un des plus grands de Hermann Hesse, prix Nobel de littérature.



Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. 10 auteurs de la Suisse à découvrir